Avec "Alright", Kendrick Lamar crève l'écran

Le 02 juillet 2015 par
Avec "Alright", Kendrick Lamar crève l'écran
Le 3e album de Kendrick Lamar "To Pimp A Butterfly" est sorti en mars 2015

Le rappeur californien dévoile un clip massue qui dénonce les violences policières et raciales de l'Amérique d'aujourd'hui.

Et si l'on tenait déjà le clip de l'année ? Kendrick Lamar pose en tous cas la barre très haut cette semaine avec "Alright", fresque vidéo captivante d'une journée chimérique du rappeur et de son crew dans les rues de Los Angeles. Ce n'est pas un hasard si c'est ce titre que la star américaine a choisi de mettre en images, parmi tous ceux de son dernier album "To Pimp A Butterfly". Produit par Pharrell Williams, "Alright" possède déjà une trame sombre qui à permis de lui allouer une esthétique visuelle de film noir à couper le souffle :

"Alright" explore ainsi la face ténébreuse du rappeur, qui apparait comme déjà mort dans le ciel, planant et observant les siens, qui sont pourchassés ou abattus par la police. Une dénonciation en règle des violences raciales et policières qui frappent l'Amérique, et qui ont replongé cette année le pays dans ses démons des années 60-70.

Dirigé par le réalisateur de 27 ans Colin Tilley (Chris Brown, Lil Wayne), le clip fascine également par son imagerie et sa mise en scène. Mêlant le comique de situations loufoques au drame des violences policières, ce court-métrage s'appuie sur un travail photographique vertigineux, auquel la maitrise du slow-motion et de la haute-définition offrent un réalisme décapant.

Commentaires