Avec "Brest", Rone revient sans amarre

Le 13 septembre 2017 par
Avec "Brest", Rone revient sans amarre

Le producteur parisien prépare la sortie en novembre de son quatrième album "Mirapolis".

Paris, Berlin, Tokyo et maintenant… Brest ? Les villes sont décidément une source d’influence inépuisable pour Erwan Castex aka Rone. Celui qui fut longtemps le fer de lance de la scène electronica semble trouver dans les univers urbains les germes d’une techno intelligente, personnelle et de moins en moins minimale. Après avoir quitté la ville il y a deux ans avec Creatures, le producteur français revient donc à l’automne avec son quatrième album Mirapolis, un disque composé en Bretagne et publié comme toujours sur le label Infiné. Un nouveau projet au titre ambitieux donc, et qui devrait réserver son lot de clips ahurissants, compte-tenu de l’appétence prononcée de Rone pour la mise en image (réussie) de ses univers synaptiques.

Premier extrait dévoilé aujourd’hui, Brest se présente comme une introduction en bonne et due forme. Une montée synthétique brisée nette au milieu du titre par la batterie féroce de John Stanier, génial batteur et âme sonore des non moins géniaux Battles. Car Mirapolis dont la pochette a été dessinée par Michel Gondry s’annonce comme loin d’être une ville déserte : Baxter Dury, Saul Williams ou encore Kazu Makino de Blonde Redhead sont crédités sur un disque où la musique de Rone pourrait s’ouvrir comme jamais.

Rone Mirapolis

Tracklist :

01 - I, Philip
02 - Lou (feat John Stanier)
03 - Faster (feat Saul Williams)
04 - Spank
05 - Switches (feat. Baxter Dury)
06 - Origami
07 - Wave (feat. Noga Erez)
08 - Brest (feat John Stanier)
09 - Everything (feat Saul Williams & John Stanier)
10 - Zapoï
11 - Mirapolis
12 - Down For The Cause (feat Kazu Makino)

Commentaires