Avec punch, les Trans repoussent les frontières

Le 05 décembre 2015 par
Avec punch, les Trans repoussent les frontières
Les papys du blues "Grand Cannon" aux Trans Musicales | RF / Chantepie

Les barrières tombent aux Trans Musicales où continents, générations, et genres musicaux se sont télescopés hier soir dans une programmation fusionnelle. Découvrez nos live sessions du jour avec le duo Kaang, Monika et le rock batave des Het Universumpje.

Avec plus d’une trentaine de groupes à l’affiche, la soirée du vendredi est l’une des plus curieuses des Trans Musicales de Rennes version 2015. Dans une affluence des grands soirs, le Parc des expositions a résonné toute la nuit dans un ping-pong de styles et d’ambiances incarnant la richesse de la sélection mondiale retenue par le festival.

Attendus fébrilement par le public et la critique, les Malgaches de Dizzy Brains ont ouvert le bal avec leur garage-punk éclair, portée par l’extase et le charisme de leur chanteur Eddy. Le groupe qui n’avait jamais quitté son île natale a fait planer durant près d’une heure, sinon l’esprit des Stooges celui de The Vines dans un Hall 03 qui semble t-il n’attendait plus que cela. Les retardataires peuvent souffler : le quatuor était l’invité de FIP pour une live session en public au Liberté samedi 05 décembre !

Entre le blues-rock déjanté et presque émouvant des septuagénaires de Grand Cannon, le post-rock impétueux des Bretons Totorro, et la techno afro-centrée du joyeux collectif Mawimbi, le monde et les publics se sont croisés jusque tard dans la nuit froide hier soir.

Découvrez trois titres du concert de Grand Cannon aux Trans Musicales de Rennes en son binaural :

Retour en images sur cette soirée du vendredi 03 décembre :

Trans Musicales 2015 : vendredi 04 décembre

Plus tôt dans la journée, c’est à l’Aire Libre que s’est produit pour la première fois Kaang, tandem formé par le producteur électronique français Labelle et le chanteur de Johannesbourg Neo Mahlasela. Sélectionné par le festival en création jusqu'à dimanche, le duo plonge sa musique dans des beats traditionnels sublimés par la voix ancestrale de Neo. Un secret musical bien gardé à découvrir en live avec notre programmateur musical Luc Frelon :

Changement de décor avec les Bataves de Het Universumpje, qui ont fait vrombir leurs guitares à l’Ubu dans l'après-midi lors d'un focus des Trans Musicales consacré à la scène néerlandaise. Pas si imprononçable que ça – on a vu pire -, le stoner-rock lourd et rugueux de ce quatuor d’Utrecht a secoué les murs du Liberté où FIP les recevait en live session quelques heures après leur concert :

Elle sera l'une des sensations du samedi soir : la Grecque Monika a offert à FIP un avant-goût de son disco-rock cadencé. Véritable star dans son pays, cette jeune trentenaire à le sens du rythme et part avec son groupe à la conquête de terres musicales foulées avant sa naissance par une certaine Blondie. Découvrez-la en avant-première en live session FIP :

Commentaires