Blackstar, l'anniversaire triomphal de David Bowie

Le 08 janvier 2016 par
Blackstar, l'anniversaire triomphal de David Bowie
Lazarus est le second clip de "Blackstar", le nouvel album de David Bowie

Le Caméléon célèbre aujourd'hui ses 69 ans avec un 25e album très attendu et dévoile un nouveau clip pour fêter ça.

Il avait déjà marqué les esprits en 2013 en annonçant ce même jour son retour en studio après 10 ans d'absence : le 8 janvier est un jour à surveiller pour tous ceux qui suivent de près ou de loin David Bowie, son anniversaire étant désormais synonyme de surprises et de nouvelles du chanteur.

Avec la sortie officielle aujourd'hui de Blackstar, c'est le retour d'un Bowie triomphal qui se confirme, comme le laissait présager les extraits distillés depuis l'automne. Enregistré avec des musiciens de jazz au studio Magic Shop à NYC, ce disque mêle sur 7 titres les cuivres, le rock et l'électro dans une expérimentation détonnante qui en fait l'un des projets les plus avant-gardistes de l'icône britannique depuis longtemps. Après avoir mis en ligne quelques jours avant noël Lazarus, troisième titre de ★, Bowie fête d'ailleurs la sortie de son 25ème album en offrant aujourd'hui le clip vidéo de ce titre également écrit pour la comédie musicale du même nom.

On y retrouve le Bowie masqué du clip de Blackstar, alité à l'hôpital en proie à des cauchemars et hanté par une sorte de  croque-mitaine caché sous son lit. Six minutes durant, le chanteur britannique s'y dévoile pénitent, presque blessé, portant sa voix magnifique et théâtrale sur des airs aussi électriques que jazzy, avec un saxophone très présent sur la dernière partie du titre. Un univers musical troublé dans lequel Bowie apparait une nouvelle fois parfaitement à l'aise, appuyant ses élans angoissés sur le mélange des genres qu'il apprécie tant.

Le chanteur avait annoncé dès l'automne son nouvel album, mais c’est déjà assorti d’un clip vertigineux de 10 minutes qu’il avait dévoilé  Blackstar, premier extrait éponyme de ce nouveau disque. On y découvrait pour la première fois en images ce Bowie mystique, parfois masqué, en forme de prophète new-age d’une étoile noire où se télescopent des mondes étranges et des créatures de science-fiction :

Inquiétant et fascinant, Bowie apparait déjà transfiguré dans ce clip dirigé par le réalisateur suédois Johan Renck, et qui mêle les univers fétiches de la rockstar, de l’espace intersidéral à la métamorphose des corps.

Commentaires