BOOKER T JONES DE RETOUR CHEZ STAX AVEC L’ALBUM "SOUND THE ALARM"

Le 14 août 2013 par
BOOKER T JONES DE RETOUR CHEZ STAX AVEC L’ALBUM "SOUND THE ALARM"
Booker T. Jones sort l'album "Sound The Alarm" le 12 août 2013 © Piper Ferguson

Après plus de 40 ans de séparation, le leader de Booker T. & the MG's revient sur le mythique label Stax Records...Retour sur la carrière du claviériste

Véritable légende de la soul, l'organiste Booker T. Jones revient sur le mythique label Stax Records avec "Sound The Alarm". Ce label de Memphis qui fit les beaux jours de la soul dans les années 60 / 70 et dont il fût l'un des plus grands artisans avec son groupe instrumental Booker T. & the MG's. Dans les annales de la soul nombreux sont les titres où figurent le nom du claviériste et compositeur : "Green Onions" avec les MG’s, "Sittin’ On The Dock Of The Bay" avec Otis Redding,  "Born Under A Bad Sign" avec Albert King ou "I've Never Found a Girl" avec Eddie Floyd...
En 2009 l'artiste faisait déjà un retour remarqué avec l'album "Potato Hole" accompagné de Neil Young. Il remettait ça en 2011 sur "The Road from Memphis" cette fois avec le groupe de hip hop californien The Roots (avec Lou Reed et Sharon Jones). 
 

Sur "Sound The Alarm" Booker T. Jones célébre la soul et le R&B d’hier, d’aujourd’hui et de demain avec les grands noms de la Modern Soul et du R&B actuel: Mayer Hawthorne, Anthony Hamilton, Vintage Trouble, Estelle, Gary Clark, Jr., Luke James…On retrouve quelques incursions hip-hop sur le titre "Sound The Alarm" avec Mayer Hawthorne, "Gently" avec Anthony Hamilton, ainsi qu’une performance explosive de Ty Taylor des Vintage Trouble sur "Your Love Is No Love".

 

L’orgue Hammond B3 de Booker T est bien évidemment au coeur du disque, en particulier sur les instrumentaux ("Feel Good", "Fun" et "Austin City Blues" avec Gary Clark, Jr.). Kori, la fille de Bill Withers est en duo avec Booker T sur le titre "Watch You Sleeping" et "Father Son Blues" conclut l’album avec la participation de son fils Ted. Sur le boogaloo "66 Impala" on peut entendre le conguero Poncho Sanchez et Sheila E.

Booker T. & the MG's le groove de Stax

Booker T. and the M.G.'s

Booker T. and the M.G.'s © DR

On connaît l'histoire de l'origine de la soul, Ray Charles bien sûr qui maria rhythm and blues et gospel (les titres "Soul" en 1958 et "Soul Meeting" en 1961), mais surtout deux villes et deux labels.
La ville de Détroit et le label Motown,  premier label fondé et dirigé par un noir américain Berry Gordy (la Northern Soul). La ville de Memphis où Jim Stewart et sa soeur Estelle Axton (des blancs) fondèrent Satellite Records en 1957 qui deviendra Stax Records en 1961 (la "Southern Soul" ou "Deep Soul"). En pleine ségrégation (surtout dans le sud), Jim Stewart et Estelle Axton eurent le courage et le bon sens (artistique et commercial) d'avoir des orchestres mixtes (noirs et blancs). Si au début ils enregistrent de la country music et du rockabilly, la rencontre avec des artistes comme Rufus Thomas va les orienter sur le rhythm and blues et la soul.

Le multi-instrumentiste de Memphis, Booker T. Jones apprend tout jeune la musique sur le piano familial désaccordé, puis joue de l'orgue dans les églises,apprend le trombone, le piano ou le tuba. Mais c'est au saxophone qu'il enregistre pour la première fois sur le titre "Cause I Love You" de Rufus & Carla Thomas. Le titre est le premier succès du label Satellite Records.
Le groupe phare du label est The Mar-Keys, une formation de rhythm and blues instrumental (au début composée d'artistes blancs) qui sortira le hit "Last Night" en 1961. Steve Cropper et  Donald "Duck" Dunn en sont membres dès le début. Bookert T. et Al Jackson les rejoignent très vite. A la formation de Booker T. & the MG's, The Mar-Keys disparait peu à peu pour devenir la section cuivre du label les "Memphis Horns".

Fondé au sein de l'équipe de Stax, Booker T. & the MG's nait en 1962, "MG pour Memphis Group tout simplement" comme en témoigne Booker T. Groupe mixte il est composé de deux musiciens noirs, Booker T. Jones (organiste) et Al Jackson (batteur), et du fameux duo Steve Cropper (guitare) et Donald "Duck" Dunn (basse).
Comme The Funk Brothers pour le label Motown, Booker T. & the MG's est le groupe de la maison Stax et participera à la plupart des enregistrements du label jusqu'en 1971. En 1962, en pleine séance d'enregistrement les musiciens improvisent sur un thème, la séance est enregistrée. Le titre "Green Onions" sortira en face B de "Behave Yourself", le groupe est né (à l'époque Lewis Steinberg était à la basse). 

 

Albums de Booker T. and the M.G.'s

Albums de Booker T. and the M.G.'s © Stax Records

Suivront les hits "Hip Hug-Her", "Soul Limbo", "Groovin", "Hang 'Em High" ou "Time is Tight", certains écrits par Jones ou Steve Cropper, mais le groupe instrumental reprend surtout des succès d'autres artistes comme Ray Charles, Aretha Franklin, les Beatles ("McLemore Avenue")... La formation a enregistré des centaines de titres avec les grands noms du label Otis Redding, Sam & Dave, Wilson Pickett, Rufus Thomas, Eddie Floyd, Albert King ou Elvis Presley qui y  enregistra 3 albums en 1973....

Isaac Hayes, une autre découverte de Stax a parfois remplacé Booker T. Jones aux claviers (sans toujours être crédité) ; on peut l'entendre sur l'enregistrement du hit "Boot-Leg" :

L'écriture de Jones et de Crooper, la rythmique implacable de Al Jackson et Donald "Duck" Dunn, le jeu unique à l'orgue de Jones et son utilisation de l'orgue Hammond B-3 ; tous cela a créé le groove qui caractérise la soul de Memphis. Le groupe enregistre sans arrêt, part dans des tournées démentes (ils sont invités à Woodstock puis déclinent l'offre), des histoires de royalties s'en mêlent. Le groupe enregistre son dernier album pour Stax "Melting Pot" qui sort en 1971, Jones a déjà quitté le label, les autres suivront.

 

Booker T Jones s'installe en Californie et travaille avec Stephen Stills, produit des artistes comme Bill Withers, Willie Nelson... En 1977 sort "Universal Language" des Booker T. & the MGs sans Al Jackson mort en 1975. Dix sept ans après (1994) ils sortent "That's the Way It Should Be". En 1977, Steve Cropper and Donald Duck Dunn intègrent The Blues Brothers Band, la nouvelle génération les découvrent dans le film culte de John Landis en 1980 aux cotés de John Belushi et Dan Aykroyd et des grandes gloires du blues et de la soul tels que James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles, et John Lee Hooker.

En 1981 Booker T Jones sort "I Want You" et "Runaway" en 1989. Il faudra attendre 10 ans pour son grand retour avec "Potato Hole", suivi de "The Road from Memphis" en 2011.

 

Regardez Booker T. & the MGs et les Memphis Horn en tournée Stax avec Otis Redding :

 

Booker T. Jones l'album "Sound The Alarm"

Booker T. Jones l'album "Sound The Alarm" © Piper Ferguson

Le bassiste Donald Duck Dunn nous a quitté en mai 2012.

 

Liens

Par: Guillaume Schnee

Commentaires