Canto de multitudes : un chant pour la liberté universelle

Le 09 octobre 2015 par
Canto de multitudes : un chant pour la liberté universelle
Graphisme d'Hélène Balcer

Le nouvel album de Rémi Gaudillat et Bruno Tocanne est une plongée saisissante dans le "Canto general" du poète Pablo Neruda.

L’écrivain, poète et diplomate chilien Pablo Néruda né en 1904 à Parral, est décédé le 23 septembre 1973 juste après le coup d’Etat du 11 septembre qui installait le Général Pinochet aux Commandes du Chili. Le chantre de la littérature hispano-américaine fut la voix de son temps, contant l’inquiétude de l’homme face à l’existence mais aussi la beauté de l’utopie. En 1938, au lendemain de la mort de son père, il commença à écrire Le Canto General, poème épique en quinze chants (342 poèmes) en l’honneur de l’Amérique, de sa nature et de ses peuples. En 1948 il entre dans la clandestinité et poursuit l’écriture de cette oeuvre magistrale dans l’isolement et l’urgence. L'œuvre intranquille met en lumière les faits les plus obscurs des hommes mais aussi la solidarité du peuple et ses espoirs.

Cette poésie de chair, nourrie par la vie ne pouvait qu’inspirer les artistes du réseau imuZZic, collectif de musiciens de jazz et musiques improvisées, attachés à l’esprit de résistance et créateurs d’une musique sans concession.

C’est le trompettiste Rémi Gaudillat qui signe toutes les compositions de Canto de multitudes (sauf une). Leader du très joyeux Docteur Lester Brass Band inspiré du Brass Fantasy de Lester Bowie, et du Possible(s) Quartet, fanfare à vents poétique et déjantée, il participe régulièrement aux projets du réseau ImuZZic emmené par le batteur Bruno Tocanne
Parmi leurs travaux communs, citons in A Suggestive Way, la très belle série des Dreams du batteur, les créations du grand orchestre Libre(s)Ensemblel' hommage à Syd Barrett de l' i.overdrive trio mené par Philippe Gordiani, ou encore Over the Hills, la création ambitieuse inspirée de la fresque Escalator over the hill de Carla Bley. 

Les voici à nouveau réunis sur ce magnifique Canto de multitudes :

Avec Lucia Recio à la voix ( 32 Janvier, Torero Loco, collectif ARFI ), la fabuleuse clarinettiste Elodie Pasquier ( Collectif le Grolektif, duo orTie, The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, Quintet Mona ...) et Bernard Santacruz à la contrebasse ( Bernard Santacruz Quartet et autres collaborations avec Charles Tyler, Frank Lowe, Dennis Charles...), ils forment une équipe de choc qui a su déployer avec force et finesse toute la sensibilité et toute la rage qu’invoque le sujet.

Canto - montage - ImuZZic

Rémi Gaudillat, souligne pour FIP "l’importance de la voix, du chant, du cri" de Lucia Recio. Il salue "le fabuleux travail de la chanteuse protéiforme, incarnant chaque texte avec intensité, criant, hurlant, chuchotant, murmurant, soufflant".
Lorsque la bouillonnante artiste d’origine andalouse déclame et chante les mots du poète en français et en espagnol, les frissons affleurent. On est fasciné par ses multiples voix reflétant celles, mystérieuses, de Pablo Neruda dont les sens ont connaissance d’un monde que peu de gens perçoivent. "Le jeu des instruments à vent explore la matière du son pour être au plus près du timbre de la voix . On retrouve cette recherche de la matière, la volonté de colorer les mélodies, de faire chanter leur instrument, chez Bruno Tocanne et Bernard Santacruz" qui assurent aussi l'assise rythmique.

Les compositions évocatrices, les arrangements lumineux, le jeu élégant et éclatant, tantôt rageur, tantôt léger et fier de chaque comparse, servent avec humilité, grâce et panache la poésie de celui que Gabriel Garcia Marquez appelait « le plus grand poète du XXe » .

Pablo Neruda - Canto general

Ici prend fin ce livre né de la colère comme une braise, comme les territoires de forêts incendiées, et je désire que, tel un arbre rouge, il continue à propager sa flamme claire. Mais dans ses branches tu n’as pas trouvé que la colère ; si ces racines ont cherché la douleur, elles cherchèrent aussi la force, et je suis cette force de pierre pensive, cette joie de mains rassemblées.  Final du Canto general de Pablo Neruda 

 

L'album Canto de multitudes sort le 17 octobre 2015 sur Le Petit label, à l'occasion du 1er Forum Jazz en Rhône-Alpes organisé par JAZZ(s)RA. Le premier concert de sortie aura lieu le soir même à l'Auditorium de Seynod (74).

Commentaires