The Chopin Project : Ólafur Arnalds réinterprète Chopin

Le 23 avril 2015 par
The Chopin Project : Ólafur Arnalds réinterprète Chopin
© Deutsch Grammophon

Le compositeur et multi-instrumentiste islandais Ólafur Arnalds s’associe à la pianiste japonaise Alice Sara Ott pour proposer leur version des œuvres de Chopin.

The Chopin Project (Ólafur Arnalds & Alice Sara Ott) viennent de présenter leur nouvelle vision des compositions de Frédéric Chopin en public à Berlin à l’occasion d’une Yellow Lounge. Les sessions Yellow Lounge sont des nouveaux rendez-vous initiés par Deutsch Grammophon pour sortir la musique classique des salles de concerts traditionnelles et permettre à un nouveau public de découvrir des artistes classiques dans des lieux incongrus.

Principalement connu et reconnu pour sa contribution à la musique électronique, Ólafur Arnalds a prouvé à plusieurs reprises l’éclectisme de ses orientations musicales. Après avoir rencontré un succès populaire dans son Islande natale grâce à son premier album solo "Eulogy for Evolution" paru en 2007, il s’invite sur une tournée de Sigur Ros, participe à l’enregistrement d’albums de groupes de heavy metal et initie le projet de techno expérimentale et minimale Kiasmos.
Cette année c’est à la musique classique que s’intéresse Ólafur Arnalds et plus précisément aux œuvres mélancoliques et apaisées du compositeur Frédéric Chopin. Pour l’album The Chopin Project il s’associe à la pianiste japonaise et allemande Alice Sara Ott qui a déjà interprété des œuvres de Chopin pour le label Deutsch Grammophon.

Parmi les multiples talents dont dispose Ólafur Arnalds, la British Academy of Film and Television Arts (ou BAFTA, soit l’équivalent des Césars français), a souhaité récompenser en 2014 son travail de compositeur pour la bande-originale de la série Broadchurch.

L’album The Chopin Project de Ólafur Arnalds et Alice Sara Ott est paru en mars 2015 sur le label Mercury Classics.
Retrouvez plus d’informations sur ces artistes et cette collaboration sur le site de Deutsch Grammophon ou sur les sites respectifs d'Ólafur Arnalds et d'Alice Sara Ott.

Commentaires