Coffrets The Complete Columbia : d. Ellington - L. Armstrong - C. Christian et B. Smith

Le 14 décembre 2012 par
Coffrets The Complete Columbia : d. Ellington - L. Armstrong - C. Christian et B. Smith
bandeau Duke ellington © Sony / Radio France

Du 17 au 21 décembre Fip vous offre 4 coffrets THE COMPLETE ALBUMS COLLECTION

Sony / Legacy continue la réédition en coffrets des précieux enregistrements "The Complete Columbia" (et autres) des plus grands artistes de jazz. Cet été nous vous présentions ceux de Thelonious Monk, Charles Mingus ou Weather Report. L'aventure continue en beauté avec ces nouveaux coffrets (et ses raretés) de Duke Ellington, Bessie Smith, Louis Armstrong et Charlie Christian ; rien que ça !

Du 17 au 21 décembre Fip vous offre ces 4 coffrets à gagner sur fipradio.fr.


bandeau louis armstrong

bandeau louis armstrong © Sony / Radio France

 

LOUIS ARMSTRONG : The Okeh / Columbia & RCA Victor Recordings (1925-1933)

Ce coffret contient les premiers enregistrements, sous son nom, du trompettiste  et chanteur Louis Armstrong (1901-1971), le premier grand soliste de l’histoire du Jazz. Ce génie sans précédent s’illustre - tout au long  de ces 10 CDs - essentiellement au sein de son Hot Five et de son Hot Seven avec des chefs d’œuvres tels que T’Ain’t Nobody’s Business If I Do, St. Louis Blues, Nobody Knows You When You’re Down And Out et bien d’autres. Ces disques tiennent un rôle capital dans l’histoire de la musique du XXème siècle.

 

bandeau Charlie Christian

bandeau Charlie Christian © Sony / Radio France

 

CHARLIE CHRISTIAN : The Genius Of The Electric Guitar (Coffret 4 CDs)

Charlie Christian (1916-1942) est considéré comme le père de la guitare électrique. Malgré une carrière météorique il domine l’histoire du Jazz et s’est imposé dès 1937 comme l’un des plus grands solistes sur son instrument. En l’espace de seulement deux ans d’enregistrements, son influence et son impact sont devenus considérables sur le devenir du swing, du jazz moderne, du blues, du rhythm and blues et très certainement du rock and roll. Ces quatre CDs regroupent l’ensemble de ses interprétations au sein des formations de Benny Goodman dont se détachent quelques perles dont Flying Home, Seven Come Eleven, Air Mail Special, Honeysuckle Rose et l’incontournable Solo Flight.

 

bandeau bessie smith

bandeau bessie smith © Sony / Radio France

 

BESSIE SMITH : The Complete Columbia Recordings (Coffret 10 CDs)

Il y a 75 ans disparaissait la chanteuse Bessie Smith (1894-1937) si justement surnommée « l’impératrice du blues ». Elle effectue toute sa carrière chez Columbia  où elle signe un contrat en 1922 et où elle enregistre avec des vedettes telles que Louis Armstrong, James P. Johnson, Fletcher Henderson, Don Redman, Buster Bailey, Clarence Williams, Jack Teagarden  et bien d’autres. Ce coffret contient l’intégrale de ces faces fixées entre 1923 et 1933 avec les incontournables Downhearted Blues, St. Louis Blues, A Good Man Is Hard To Find, I Need A Little Sugar In My Bowl, Gimme A Pigfoot, et bien d’autres.
Considérée comme la plus grande chanteuse de blues du monde, Bessie Smith a eu une influence musicale importante sur des chanteuses comme Mahalia Jackson, Billie Holiday, Sarah Vaughan, Dinah Washington, Nina Simone, Janis Joplin et Cassandra Wilson. Il est temps de redécouvrir l’ensemble de cette œuvre devenue introuvable.

 

 

DUKE ELLINGTON :The Complete Columbia Studio Albums Collection 1951-1958 (Coffret 9 CDs)

Duke Ellington (1899-1974), à la tête de son grand orchestre, aborde les années 50 dans la toute fraîche liberté acquise par le passage au disque 33t. Il peut enfin enregistrer à sa guise des œuvres plus longues en dépassant les trois minutes imposées par l’antique 78t. et dans des conditions techniques excellentes. Au sommet de son art il va donc multiplier les expériences et enchainer les albums :
Après ‘’Masterpieces’’ (1951) et  ‘’Ellington Uptown’’(1952) où il réarrange les plus beaux thèmes de son œuvre antérieure il enregistre ‘’Blue Rose’’ (1956) avec la chanteuse Rosemary Clooney (la tante du beau George) qui est au sommet de sa popularité. Viennent ensuite ‘’A Drum Is A Woman’’ (le Duke raconte l’histoire du jazz à sa manière pour un show télévisé : celle d’une certaine madame Zajj),  ‘’Such Sweet Thunder’’ (1957) (un hommage plein de charme et de swing à l’œuvre de William Shakespeare), ‘’Ellington Indigos’’ (1957) (album de ballades propice à la rêverie), ‘’Black Brown And Beige’’ (1958) (l’unique rencontre de la plus grande chanteuse de Gospel Mahalia Jackson avec un grand orchestre de jazz), ‘’At The Bal Masqué’’ (1958) (tout l’art de la sophistication) et ‘’The Cosmic Scene’’ (1958) (à la tête d’un nonette le Duke met sa formation sur l’orbite du swing).
Le coffret de la renaissance pour cet orchestre qui entre le be-bop et le rock and roll a du faire face à un renouveau musical très fort.

 

Liens

Par: Equipe Fip

Commentaires