Décès du compositeur Hugues Le Bars

Le 06 novembre 2014 par
Décès du compositeur Hugues Le Bars
© HLB / DR

Multi-instrumentiste, compositeur hors norme et discret, auteur de musiques pour des films, des ballets de Maurice Béjart et des génériques pour la télévision et la radio, Hugues Le Bars nous a quitté samedi 1er novembre à l’âge de 64 ans.

A l'image d'un Pierre Henry, Hugues Le Bars, était un ovni génial sur la scène de la musique contemporaine. Il mêlait avec talent musique instrumentale et sons de la vie quotidienne pour composer ses musiques de films ou de spectacles, utilisant parfois les voix d’André Malraux, Maurice Béjart, Eugène Ionesco ou encore Patrice Chéreau.

Né à Versailles (Yvelines) en 1950, d'un père artiste-peintre et sculpteur, Hugues le Bars s'est installé au vert dans un petit village de l'Aisne (Jeancourt) où il possédait son propre studio. Son surnom d'alors était "Ch'Kinteu" (le chanteur, en picard). Hugues le Bars a aussi composé des musiques de films pour Bertrand Blier (Les Côtelettes) et Coline Serreau (Saint-Jacques. La Mecque) ou Jérôme Boivin (Confessions d’un barjo), ainsi que des génériques pour la radio et la télévision. Une de ses musiques les plus connues du grand public était le Bébé funk gorgé de «poum, chak» de l’émission «La Grande famille» de Jean-Luc Delarue ou la BO du dessin animé Oggy et les cafards.

Ce musicien éclectique avait enregistré au Japon des sons particuliers utilisés dans son dernier album, "Ettoo", sorti en 2013. Il avait auparavant sorti les albums "J’en ai marre" (1991), "Zinzin" (1995), "Musiques pour Versailles" (2001), "Massay Massey" (2010).

 


Commentaires