Décès du guitariste et compositeur JJ Cale

Le 29 juillet 2013 par
Décès du guitariste et compositeur JJ Cale
JJ Cale © Keith Bernstein

Le guitariste et compositeur JJ Cale s'est éteint le 26 juillet en Californie à l'âge de 74 ans...

Le guitariste John Weldon Cale alias JJ Cale s'est éteint vendredi 26 juillet à 74 ans à l'hôpital de La Jolla, en Californie, suite à une crise cardiaque, le sud des Etats-Unis perd l'un de ses plus grands artistes.
Père du Tulsa sound, l'auteur des classiques "After Midnight", "Magnolia", "Cocaine", "Crazy Mama" ou "Cajun Moon", a sorti seize albums studios publiés entre 1971 et 2009. En 50 ans de carrière le guitariste au jeu décontracté (laid back) et au chant lancinant et nonchalant du sud, a influencé des artistes comme Eric Clapton (qui l'a fait connaître), Lynyrd Skynyrd, Santana, Freddie King, Captain Beefheart, Deep Purple, Chet Atkins, Johnny Cash, John Mayall, Mark Knopfler ou Beck.

 

Né le 5 décembre 1938 à Oklahoma City John Weldon Cale grandi à Tusla et commence la guitare à dix ans qu'il travaille en écoutant des musiciens de jazz swing, de blues et de country comme Les Paul, Django Reinhardt, Hank Williams ou Jimmy Reed. Après une étape à Nashville, il rejoint le pianiste Leon Russell à Los Angeles en 1964, et sous les conseils du patron du club le Whisky a Go Go, il devient JJ Cale. Il enregistre en 1966 plusieurs 45t dont l'un contient "After Midnight" en face B, sans succès. Plus tard, rentré à Tulsa, il découvre en 1970 à la radio son titre interprété par un "guitar hero" anglais Eric Clapton. L'histoire se répètera avec Clapton pour le titre "Cocaine" puis avec d'autres artistes tout au long de sa carrière.

 

Quelques albums de JJ Cale

Quelques albums de JJ Cale © Radio France

 

Grâce aux royalties d'"After Midnight" JJ Cale sort le single "Crazy Mama" en 1971 et son premier album "Naturally" en 1972 puis "Really" la même année. En 1976 il sort "Troubadour" son album le plus connu avec le titre "Cocaine", en réalité une chanson anti-cocaïne, qui en 1977 devient un tube planétaire avec Clapton.

 

Le succès est là mais l'homme préfère la tranquilité aux lumières du Showbiz, il s'installe dans un mobile home en Californie, injoignable et ne sort de sa retraite que pour la sortie des albums, de plus en plus espacés, qui suivront. En 2004 il sort le bien nommé "To Tulsa and Back" chez Blue Note et en 2006 il répond enfin aux appels de Clapton pour l'album "The Road to Escondido". Le dernier album de JJ Cale "Roll On" est sorti en 2009 avec la participation d'Eric Clapton sur le titre éponyme. Il a écrit et joué sur le titre "Angel" du dernier album de Clapton "Old Stock".

 

JJ Cale a travaillé toute sa vie ce toucher de guitare unique, ce swing chaloupé, ce lyrisme mélodique, cette musique issue du blues, du rock de la country ou du jazz. Certains (et souvent lui même), ont prétendu qu'il était paresseux, seulement bien dans son hamac. Pourtant ses pairs le considèrent comme un perfectionniste au jeu unique, inégalé. Neil Young déclarait "De tous musiciens que j'ai entendu ce sont Jimi Hendrix et JJ Cales qui étaient les meilleurs guitaristes". L'americana de JJ Cale est une ballade éternelle du sud des Etats-Unis.

 

 

Liens

Par: Equipe Fip

Commentaires