Disparition de Papa Wemba, roi de la rumba congolaise

Le 24 avril 2016 par
Disparition de Papa Wemba, roi de la rumba congolaise
Papa Wemba photographié en 1994 | Peter Williams/CORBIS

L'un des piliers de la musique africaine est décédé dimanche 24 avril sur scène, alors qu'il donnait un concert à Abidjan.

L'un des maitres de la rumba congolaise n'est plus. En plein concert à Abidjan dans le cadre d'un festival de musiques urbaines organisé par le groupe ivoirien Magic System, Papa Wemba s'est écroulé sur scène, victime d'un malaise qui l'a emporté quelques minutes plus tard après son évacuation par les secours.

S'il n'a pas inventé la version congolaise de la rumba, le chanteur Jules Shungu Pene Kikumba alias Papa Wemba est bien l'homme qui a popularisé et modernisé cette musique traditionnelle jusqu'à la propulser bien au-delà des frontières de son pays. Ambassadeur de la musique africaine, Papa Wemba laisse à 66 ans une œuvre considérable avec des dizaines d'albums solos et collectifs, et surtout la fondation en 1977 de Viva La Musica, label et orchestre qui fut aussi un vivier et un incubateur pour une nouvelle génération de talents africains :

Figure de la SAPE, la Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes, Papa Wemba devient le symbole de l'élégance excentrique à l'africaine. En injectant pop et électro à la rumba congolaise, ce personnage attachant s'est inscrit dès les années 80 dans le vaste mouvement d'une sono mondiale transversale, devenant une figure de celle-ci et contribuant à sa diffusion mondiale en signant plusieurs albums sur le label Real World du chanteur Peter Gabriel :

Les hommages se sont multipliés à l'annonce de la disparition de Papa Wemba. Le roi du mbalax sénégalais Youssou N' Dour a aujourd'hui exprimé sa peine sur Twitter, publiant une vidéo montrant les deux légendes sur scène lors d'un concert collectif en 1997 :

 

Commentaires