Disparition du saxophoniste Phil Woods

Le 30 septembre 2015 par
Disparition du saxophoniste Phil Woods
Phil Woods au Brecon Jazz Festival en 2000 | Heritage Images/Corbis

Disciple de Charlie Parker, le légendaire saxophoniste alto et clarinettiste américain est décédé mardi à l'âge de 83 ans des suites d'une maladie pulmonaire.

Après 60 ans d'une carrière exceptionnelle, Phil Woods avait donné son dernier concert le 4 septembre dernier à Pittsburgh, dans son Etat de Pennsylvanie. Moins d'un mois plus tard, ce monument du jazz vient de disparaitre des suite d'un emphysème pulmonaire qui l'étouffait depuis plusieurs années.

Figure de la génération qui a succédé à Charlie Bird Parker - dont il épousa la veuve -, celui que l'on surnommait donc le New Bird avait joué avec les plus grands noms de son époque, de Quincy Jones à Dizzy Gillespie avec lesquels il partagea la scène au tournant des années 60. 

A Paris, Phil Woods prend la tête en 1968 de l'audacieux European Rhythm Machine où il réunit dans la même formation Henri Texier (contrebasse), Gordon Beck (piano) et Daniel Humair (batterie) :

En parallèle, Phil Woods se fait connaitre du grand public à travers sa participation aux bandes-originales de films cultes tels "Blow Up" (1966), "L'Arnaqueur" (1961), ou encore le monumental "Douze hommes en colère" dès 1957. Son talent le rappelle aux Etats-Unis où il remporte au fil des années 4 Grammy Awards entre 1975 et 1983. En 2007, le titre prestigieux de Jazz Master lui fut décerné pour couronner sa carrière exceptionnelle.

Le jazz ne mourra jamais. Ce sera toujours de la musique. J'aime à penser que ma musique, quelque part là-bas, continuera de durer, peut-être pas pour toujours, mais qu'elle pourra en influencer d'autres. Phil Woods en 2007

 

Par: Ghislain Chantepie
Thèmes : jazz Phil Woods RIP

Commentaires