Elvis et son badge de policier antidrogue

Le 03 décembre 2012 par
Elvis et son badge de policier antidrogue
Les deux hommes se rencontrent en décembre 1970. © AP/White House

Elvis, pourtant grand consommateur de "substances", avait obtenu un badge de policier antidrogue directement des mains de Nixon.

Elvis Presley, mort en 1977 d'avoir abusé de toutes sortes de produits, avait obtenu un badge de la police américaine antidrogue, la DEA (Drug Enforcement Administration). Pour ce faire, il avait écrit au président Richard Nixon pour se présenter : "Je m'appelle Elvis Presley et je vous admire, j'ai beaucoup de respect pour votre action", rapporte le quotidien britannique le Guardian.

 

Sans se démonter, Elvis plaide dans sa lettre qu'il peut influencer le mouvement hippie et la consommation de drogue des jeunes américains. Le King explique qu'il "s'inquiète de la culture de la drogue, des éléments hippies, des Black panthers, etc.".

C'est à ce titre que Richard Nixon, qui démissionnera en 1974 au milieu de son deuxième mandat, le rencontre le 21 décembre 1970. L'homme du Watergate lui accorde une plaque de policiers fédéral, et une arme de service.

« Les Beatles sont antiaméricains »

Lors de la rencontre entre les deux hommes, Elvis Presley ajoute même qu'il pense que "les Beatles sont à l'origine d'un sentiment antiaméricain". Selon les archivistes américains qui ont fait la découverte de ces "mémorandums" gouvernementaux, le King était déjà malade. 

Nixon aurait eu l'air surpris, mais aurait ajouté : "Tous ceux qui utilisent des drogues sont antiaméricains." Très marqué par le succès de la tournée des Fab Four, Elvis répond : "Les Beatles sont venus dans ce pays pour gagner de l'argent puis sont repartis en Angleterre. Là-bas, ils ont fait la promotion d'une vision antiaméricaine." 

Elvis Prelsey, dans une mauvaise passe, passa ensuite le reste de la rencontre à essayer de convaincre Richard Nixon de donner son nom à la campagne "Law And Order" (loi et ordre), pour "retrouver le respect du drapeau"... Sept ans avant sa mort, le King n'était déjà pas au mieux de sa forme.

Liens


Commentaires