En cadence, The Lions rallume le groove des Clash

Le 25 septembre 2015 par

Le collectif de reggae-soul californien dévoile un clip giratoire pour fêter sa reprise du hit de Joe Strummer « The Magnificent Seven ».

A 35 ans d’intervalle, une ligne de basse permet de relier deux mondes. Pour leur reprise du classique de The Clash « The Magnificent Seven », la joyeuse troupe de The Lions a choisi de laisser intact le riff emblématique de l’une des premières aventures en terre hip-hop du groupe londonien.

Titre phare de leur second album Soul Riot sorti en février dernier, « The Magnificent Dance » est ainsi un hommage du collectif de Los Angeles à la fusion rap-rock-reggae qu’étrennait The Clash en 1980 avec l‘album Sandinista! . Mick Jones et Joe Strummer plongeaient alors leur punk-rock dans de nouvelles influences jamaïcaines, ce que rappelle aujourd'hui avec fougue cette reprise très dub pondue par la bande d'Alex Desert et de Deston Berry (Hepcat), tous fans des Clash.

The Lions - The Magnificent Dance, feat. Black Shakespeare 585

Avec ce nouveau clip en noir et blanc, le réalisateur Ross Harris (Aloe Blacc, Tuxedo) sublime encore la puissance rythmique du titre original en misant sur la chorégraphie charnelle des danseurs de la jamaicaine Betty Rox, et en puisant dans l'énergie désinvolte du MC de The Lions Black Shakespeare, ici mi-chauffeur, mi-gourou.

Griffonnées par le dessinateur Ruff Mercy de motifs et doodles aléatoires et psychédéliques, les images tournées dans le centre-ville de Los Angeles défilent ici dans un groove parfait, telles des calques flottant entre les mouvements des corps et les refrains de cet hymne trentenaire, dont les chœurs originaux de Joe Strummer paraissent avoir été conservés.

Commentaires