Exclu : Les transes ibériques de Marion Cousin & Gaspar Claus

Le 14 juin 2016 par
Exclu : Les transes ibériques de Marion Cousin & Gaspar Claus
©

Le violoncelliste et la chanteuse du duo June et Jim célèbrent et modernisent le folklore des Baléares dans le voyage intemporel et exaltant "Jo estava que m'abrasava" en écoute intégrale sur FIP.

Depuis plusieurs années, en marge du duo June et Jim qu'elle forme avec Borja Flames, Marion Cousin recueille et chante des chansons traditionnelles de la péninsule ibérique. Perpétuant le travail des "collecteurs" et autres ethnomusicologues, la chanteuse fait revivre avec passion et inventivité le folklore de Minorque et de Majorques. Des chansons de fauchage, de cueillette, de labour des siècles derniers et des romances héritées du Moyen-Âge, qui étaient souvent fredonnées mais rarement enregistrées. Ce projet, intitulé "Jo estava que m'abrasava" (J'étais à m'embraser), a été réalisé avec le violoncelliste Gaspar Claus, tisseur de ponts entre musique savante et populaire et talentueux explorateur sonore.

Coproduit par le nouveau label de Gaspar Claus​, Les Disques du Festival Permanent​, et le label/collectif Le Saule​, ce voyage merveilleux et hors du temps sort le 24 juin. FIP vous en propose l'écoute intégrale en avant-première :

Improvisées et composées dans le temps de l'enregistrement, les parties de violoncelle viennent porter le chant, l'envelopper, ou le suspendre et le déplacer, pour tantôt rappeler et tantôt renverser le cadre originel de ces paroles et mélodies anciennes chantées en Minorquin et en Majorquin, langues voisines du Catalan. Ce voyage est un dialogue musical fascinant et sans artifice entre la voix envoûtante de Marion Cousin et les envolées hypnotiques et inventives du violoncelliste. Ces chants de travail et romances prennent vie sous les cordes d'un violoncelle et d'une voix nourris de transes archaïques et d'explorations sonores d'aujourd'hui, nous plongeant dans une délicieuse rêverie ibérique. 

 

Commentaires