Gaye Su Akyol : la voix psychée d'Istanbul

Le 08 décembre 2016 par
Gaye Su Akyol : la voix psychée d'Istanbul
©

La jeune chanteuse stambouliote sort l'album "Hologram Imparatorlugu", un manifeste d'ouverture et de résistance dans la Turquie d’Erdogan.

Alors que l'on assiste à la mainmise du pays par son président Recep Tayyip Erdoğan, le label Glitterbeat a eu l'excellente idée de publier Hologram Imparatorlugu, le deuxième album de la chanteuse Gaye Su Akyol. Un parfait exemple de cette scène stambouliote qui combat le conservatisme culturel actuel par une créativité débordante. Si elle est trop jeune pour avoir connu les frasques de la scène alternative d'Istantbul dans les années 60 et 70, la jeune trentenaire en est la digne héritière avec sa folle fusion de musiques traditionnelles et de pop psychédélique. Chez Gaye Su Akyol les motifs orientaux des cordes, oud et percussions turques s'entremêlent avec bonheur aux guitares surfs, basses rock et synthés hallucinatoires. Ce kaléïdoscope d'influences parfaitement orchestré est sublimé par le chant lancinant et envoûtant de Gaye Su Akyol.

Vous nous avez vendus, trahis ! Vous avez votre palais Mais il n'y a qu’un vide entre ces quatre murs Les richesses écrasent les simples mortels (…) Vous avez volé le pays et l’avez mis à votre chevet. Gaye Su Akyol sur "Dünya Kaleska" 

Fille du peintre Muzaffer Akyol, cette ancienne étudiante en anthropologie, née en 1985, a longtemps été influencée par les chanteuses engagées Selda Bagcan et Müzeyyen Senar avant de découvrir les univers de Nick Cave, Joy Division, Sonic Youth et Einstürzende Neubauten. Un art du chant et de la révolte de ses ainées que Gaye Su Akyol perpétue dans ces textes. Car derrière la douce folie punk de l'album se cachent des textes que l'artiste ponctue de notes romantiques et d'humour. Hologram Imparatorlugu (Empire hologramme) est donc une bonne nouvelle, un peu de lumière sur les terres ottomanes assombries par l'obscurantisme. L'album est en écoute intégrale ci-dessous :

Le label Glitterbeat continue de nous présenter des artistes turques avec la publication le 27 janvier d'une compilation couvrant la carrière du groupe psyché d'Istanbul Baba Zula. A suivre.

Commentaires