Gilles Peterson de retour au Brésil avec "Sonzeira"

Le 26 juillet 2016 par
Gilles Peterson de retour au Brésil avec "Sonzeira"
©

L'hyperactif Dj anglais vient de sortir Tam Tam Tam Reimagined, le deuxième opus du projet Sonzeira dont la conception est également documentée à travers un film récemment mis en ligne à l'occasion.

Passionné de musiques brésiliennes depuis ses débuts derrière les platines il y a près de 30 ans, le boss du label Brownswood cherche toujours à faire revivre des trésors oubliés dans ses nombreux dj sets ou émissions de radio, fidèle à son leitmotiv de “trouver le beat parfait”. Avec son ami Sam Shepherd, plus connu sous le nom de Floatings Points, Gilles Peterson a lancé il y a deux ans le projet Sonzeira, un terme synonyme de “joyeuses et dansantes sonorités” en portugais.
Les deux complices installent alors un studio à Rio avec pour projet de célébrer l’héritage musical du pays avec des artistes contemporains, et de créer des ponts entre rythmiques traditionnelles et des éléments de productions plus modernes. Un documentaire disponible plus bas retrace la conception de cet album et met en valeur la richesse de la musique brésiliènne de manière générale 

Deux ans après la sortie de Brasil Bam Bam Bam, Peterson relance donc le projet avec Tam Tam Tam Reimagined. Le concept reste de tisser des liens entre le passé et le présent de la musique brésilienne, mais cette fois autour de la réinterprétation de l’album rarissime Tam... Tam... Tam! de l'icône José Prates, sorti en 1958 à l'occasion d'une tournée mondiale produite par le polonais Miecio Askanasy :

Ce disque est un véritable coup de coeur pour Gilles Peterson lorsqu’il le découvre chez son ami Ed Motta à Rio. Il contient notamment la chanson qui a inspiré le mythique Mas Que nada de Jorge Ben, reprise ensuite par Sergio Mendes et même par les Black Eyed Peas. Véritable hymne de la musique brésilienne à travers le monde, ce thème provient en effet de la chanson Nânâ Imborô de Jose Prates' (voir player ci-dessus). Excité par cette véritable découverte qualifiée “d’archéologie musicale”, Gilles Peterson  décide d'aller plus loin et de rendre hommage à cette oeuvre unique.

C’est en ce sens qu’il a revisité cet album fétiche en invitant des producteurs brésiliens à y ajouter des éléments de hip hop, de footwork ou de bass music. Sonzeira contribue ainsi à mettre en valeur des similitudes entre musiques traditionnelles et certains rythmes de dance music contemporaine. Il est en écoute complète ici et disponible depuis le 15 juillet sur Bandcamp :

“Pour moi ce qui rend ce disque réellement fascinant c’est qu’il incarne parfaitement les deux forces musicales majeures qui sont venues au Brésil. Depuis l’Europe, les descendants des colonies portuguaises ont amené avec eux le son européen de l’opéra et de la musique classique, tandis que la musique africaine est venue des esclaves. Ce disque combine donc une forme de tradition européenne avec des son afro-brésiliens. C’est ce qui m’a particulièrement marqué.” Gilles Peterson dans une interview au magazine Thump

 
Bonus : Découvrez le documentaire Brasil Bam Bam Bam produit par Charlie Inman et Ben Holman en 2014 à l'occasion de la conception du projet Sonzeira. Jusqu'alors reservé à quelques festivals ou à des projections ponctuelles, le label Brownswood l'a mis en ligne sur la plateforme Vimeo, simultanément au lancement des Jeux Olympiques de Rio.

On peut y suivre Gilles Peterson déambulant à travers la ville, chinant chez des disquaires, rencontrant les communautés créatives des favelas ou encore expliquant les origines de la Samba. Enfin, en bon collectioneur passioné, on le voit dans sa quète quasi désépérée du vinyle mythique de José Prates, la fameux Tam Tam Tam réimaginé deux ans plus tard dans la continuation du projet Sonzeira.

Passez donc un bon voyage à la découverte des inombrables trésors de la culture brésilliènne :

Les sous titres en français ne sont pas encore disponibles. 

Commentaires