Holger Czukay, cofondateur de Can, est mort

Le 06 septembre 2017 par
Holger Czukay, cofondateur de Can, est mort
Holger Czukay à Londres en janvier 1974 | Michael Putland/Getty Images

Le bassiste de la formation allemande et pionnier du krautrock vient de disparaitre à l’âge de 79 ans.

Triste année pour Can. Après la disparition de son batteur Jaki Liebezeit en janvier dernier, l'ancien groupe allemand de rock expérimental vient de perdre son autre tête pensante avec le décès de Holger Czukay à l’âge de 79 ans, annoncé hier soir par le magazine allemand Express.de

Retrouvé inanimé dans le  studio original du groupe à Weilerswist près de Cologne, Holger Czukay avait fondé le célèbre groupe de krautrock en 1968 avec Irmin Schmidt (claviers), Michael Karoli (guitare), et Jaki Liebezeit à la batterie. Le nom du groupe, un acronyme, signifiait « Communisme Anarchisme Nihilisme ».

Avec Can, Holger Czukay a amorcé - sinon défini - ce qu’on a appelé le « Krautrock » (l'ironique « choucroute-rock »), ce mouvement de rock progressif né en RFA à la fin des années 60. Alors que le psychédélisme triomphe en Angleterre et aux USA dans les productions les plus populaires de la pop et du rock, Can et quelques autres (Tangerine Dream puis Neu! et Kraftwerk) développent une vision avant-gardiste et personnelle de leur « libération du rock » en s’inspirant du free-jazz pour la méthode et en injectant les premiers éléments électroniques disponibles à l’époque dans leur musique.

Ancien élève du spécialiste de la musique électroacoustique Karlheinz Stockhausen, Czukay a apporté au groupe ses envies fusionnelles et, au-delà de son rôle de bassiste, a influencé grandement la définition de l’identité sonore - parfois extrême - de Can dans la période la plus prolifique du groupe, en supervisant l’enregistrement et la production de nombreux titres. En 1972 sort ainsi leur 4e album studio Ege Bamyasi, dont les titres Spoon et Vitamin C deviendront les emblèmes du groupe :

Inspirateur direct à travers Can de la new-wave balbutiante et plus généralement des musiques électroniques (notamment l’ambient), Holger Czukay avait poursuivi une carrière en solo dans les années 80 et 90, partageant avec nombres d’artistes et disciples (Brian Eno, UNKLE, Eurythmics) son goût de l’expérimentation. De nombreux artistes et créateurs ont rendu hommage aujourd'hui à ce pionnier sur les réseaux sociaux :

 

 

 

Par: Ghislain Chantepie

Commentaires