Homeland, une série où résonne le jazz

Le 20 octobre 2013 par
Homeland, une série où résonne le jazz
Le graphiste s'étend sur "12 pochettes vintages". © RF

Série événement de ces deux dernières années, "Homeland" est remplie de jazz. Un graphiste américain lui rend hommage avec de fausses pochettes de disques. Superbe.

Rendre hommage à la série Homeland avec des pochettes de jazz, voilà qui pourrait paraître surprenant. C'était sans compter la place que ce genre musical occupe dans la série. Au fur et à mesure des épisodes de cette série diplomatico-paranoïaque, on découvre l'intérêt du personnage principal, Carrie Mathison (jouée par Claire Danes), pour le jazz.


 

Et c'est pourtant ce qu'a fait le graphiste américain Ty Mattson. Dans une série de douze fausses pochettes de disques, il rend l'athmosphère de la série.

Dans une ambiance très 50's ou 60's, il parvient à joindre ses deux passions : "Je viens de finir la deuxième saison, et je voulais fêter cette série à succès. J'ai joué avec la présence subtile de jazz tout au long de l'histoire pour dessiner ces 12 pochettes à l'ancienne."

Des classiques plein la bande originale

Dans les deux saisons – dont la seconde vient de se terminer – on peut entendre tout le long de l'intrigue des versions rares de Thelonious Monk (Straight, No Chaser) ou alors des intrumentations originales de Louis Armstrong.

Parmi les grands noms qui se bousculent dans la bande son de la série, on trouve aussi Miles Davis et son My Funny Valentine. Autant de bonnes raisons de se jeter sur cette série, qui a déjà remporté les prix de "Best Drama" aux Emmy Awards et à la cérémonie des Golden Globe.

 

 

Liens

Par: Pierre Breteau

Commentaires