Hommage à Jimmy Scott chanteur de jazz à la voix d'ange

Le 19 juin 2014 par
Hommage à Jimmy Scott chanteur de jazz à la voix d'ange
Jimmy Scott © Sire Records

L'une des plus belle voix du jazz s'est éteinte jeudi 12 juin à Las Vegas, Jimmy Scott avait 88 ans

Il a longtemps été oublié avant de faire un comeback au début des années 90, le chanteur Jimmy Scott et sa voix fragile, androgyne, ont fait fondre des générations de chanteurs comme Billie Holiday, Sarah Vaughan, Abbey Lincoln, Nancy Wilson, Frank Sinatra, Marvin Gaye, Prince, Lou Reed ou Madonna. Il a chanté aux cotés de Lionel Hampton, Charlie Parker, Lester Young, Charles Mingus, Fats Navarro, Quincy Jones, Bud Powell, Ray Charles, Wynton Marsalis ou Kenny Baron. Interprète merveilleux de standards comme "Everybody's Somebody's Fool" ou "Falling in Love is Wonderful", Jimmy Scott s'est battu toute sa vie contre un destin tragique, il s'est éteint jeudi 12 juin à Las Vegas à l'âge de 88 ans.

 

Albums de Jimmy Scott

Albums de Jimmy Scott © DR

 

Né James Victor "Jimmy" Scott le 17 juillet 1925 à Cleveland dans l’Ohio, il apprend le chant à l’église baptiste mais surtout auprès de sa mère qui meurt dans un accident de la circulation alors qu'il a 13 ans. Peu de temps après, il est atteint du syndrome de Kallmann qui se caractérise par l'arrêt de la croissance, de la puberté et par la conservation de sa voix d'enfant. Installé à New York il intègre à 18 ans, avec Quincy Jones, le big band de Lionel Hampton en 1948. Il enregistre le fameux "Everybody's somebody's fool" qui le fait connaître mais dès le début le sort va s'acharner sur "Little Jimmy Scott".

 

Il n'est ni crédité chez Hampton ni sur le magnifique "Embraceable You" avec Charlie Parker sur l'album "One Night In Birdland". Pire il signe un contrat avec Herman Lubinsky le patron de Savoy Records pour lequel il va enregistrer deux albums dont un avec Ray Charles. Lubinsky va anéantir sa carrière empêchant la sortie de "Falling in Love is Wonderful" signé en 1963 sur Tangerine Records le label de Ray Charles et l'album "The Source" (169) qui ne sortira qu'en 2001. Injustice absolue, l'une des plus belles voix américaine va être baillonnée pendant 30 ans et Jimmy Scott va survivre à Cleveland avec des emplois d'aide soignant ou de liftier.  

 

Albums Jimmy Scott

Albums Jimmy Scott © DR

 

« Jimmy Scott a la voix d'un ange et peut vous briser le coeur » Lou Reed

En 1991 à la demande du bluesman Doc Pomus, il chante aux funérailles de ce dernier "Someone to Watch Over Me"; Seymour Stein, le producteur de Madonna, est présent et lui propose un contrat chez Warner. Lou Reed est aussi présent et invite le chanteur à participer à son album "Magic and Loss", le monde (re)découvre cette voix extraordinaire sur le titre "Power and Glory". David Lynch, lui, le fait jouer dans sa série mythique "Twin Peaks", Jimmy Scott y interprète sa composition "Sycamore Trees".

 

En 1992 il sort l'album "All the Way" avec Kenny Barron, Ron Carter, qui lui vaut un Grammy Award et une véritable renaissance auprès du public. Plusieurs album suivront dont "Dream" en 1994, l'album de jazz gospel 'Heaven" en 1996 ou l'album de reprises pop "Holding Back the Years" en 1998. Son dernier album "Moon Glow" sorti en 2003 rend hommage au talent de ce chanteur qui comme nul autre interprétait avec passion, intensité et dignité son art merveilleux. Jimmy Scott a chanté à l'investiture de deux présidents américains, à quarante ans d'écart : Eisenhower (1953) et Clinton (1993).

 

« Jimmy Scott était le chanteur américain du XXe siècle le plus injustement ignoré » New York Times
« Jimmy Scott est le seul chanteur qui me fait pleurer » Madonna 

En 2004 le réalisateur Matthew Buzzell lui consacrait le documentaire "Jimmy Scott: If You Only Knew" dont voici un extrait :

 

Liens

Par: Guillaume Schnee

Commentaires