Indra Rios-Moore ou l'art subtil de la reprise

Le 27 avril 2015 par
Indra Rios-Moore ou l'art subtil de la reprise
© Philippe Levy-Stab

La chanteuse Indra Rios-Moore sort "Heartland", son premier album chez impulse! Elle y reprend Duke Ellington, Marta Valdés, David Bowie ou Pink Floyd.

L'art de la reprise est un exercice hautement périlleux surtout lorsque l'on s'attaque à des répertoires aussi éclectiques que ceux de Duke Ellington, Marta Valdés, David Bowie ou Pink Floyd. Indra Rios-Moore n'en a cure. La chanteuse new-yorkaise du Lower East Side vivant au Danemark, livre une véritable bombe soulful. "Heartland" est un cri d'amour céleste, un écrin de velours aux arrangements aériens pour une collection de onzes joyaux allant de ballades blues, soul, folk ou jazz au groove intense de "Little Black Train" :

Indra Rios-Moore est accompagnée ici par son groupe danois; son mari Benjamin Traerup (saxophone ténor), Thomas Sejthen (basse), Uffe Steen (guitare) et Jay Bellerose (percussions). La chanteuse est née d’une mère portoricaine, une éducatrice nommée Elizabeth, et un père d’origine africaine-américaine-syrienne, le bassiste jazz Donald Moore, qui a collaboré avec Archie Shepp, Elvin Jones, Sonny Rollins et Jackie McLean, entre autres.

Elle grandit dans un quartier difficile et obtient une bourse au Mannes College of Music où elle travaille sa voix de soprano. Serveuse, elle rencontre le saxophoniste danois Benjamin Traerup et s'exile dans le pays de celui-ci. Après un premier album "Indra" en 2010, son deuxième album "In Between" remporte le prix du Meilleur Album Jazz Vocal aux Danish Music Awards.

Heartland est une collection unique de chansons représentatives des origines éclectiques d’Indra : jazz, folk, rock et musique classique. Mais le cœur de l’album s’inspire surtout des disques de sa mère Elizabeth et divers évènements de sa vie : Duke Ellington, Doc Watson, et de Billie Holiday à David Bowie avec, pour faire bonne mesure, une chanson d’amour espagnole, une chanson Yoruba dédiée au dieu Oshun, une chanson traditionnelle de l'Amérique blanche, et des extraits d’un requiem… Elle réinvente et fait revivre tous ces thèmes avec une douceur et une sincérité rares.

Indra Rios-Moore couv Heartland

© impulse!

 

Commentaires