Jack White nommé ambassadeur du Record Store Day 2013

Le 20 février 2013 par
Jack White nommé ambassadeur du Record Store Day 2013
Jack White investi pour le 20 avril prochain. © Capture d'écran

Le guitariste est l'ambassadeur officiel du "Disquaire Day" qui aura lieu le 20 avril prochain, destiné à soutenir les magasins de disques indépendants.

Qui aurait pu mieux faire l'affaire comme ambassadeur du disque que Jack White ? Le guitariste est un passionné de vinyles, un roi du "digging" (la recherche d'albums rares). Il a son propre magasin de disques à Nashville et il en édite à tour de bras avec son label Third Man Records.

 

D'ici à la date fatidique, l'ambassadeur de la journée des disquaires veut que tous les "mélomanes" montrent "combien ils veulent sauver la musique". Il en profite pour mettre en ligne une vidéo de présentation, aux forts accents de second degré.

Jack White explique que "nous devons nous rééduquer et apprendre la différence entre télécharger un titre sur un ordinateur et discuter avec d'autres de cette passion". Il ajoute qu'il faut "redécouvrir ce que c'est de tenir la musique entre ses mains et de la partager".

 

Et comme il est aussi patron d'un label, Jack White annonce qu'il va sortir quelques éditions spéciales des artistes qui sont chez Third Man Records. Sans pour autant préciser lesquelles.

Passionné de vinyles rares

Le guitariste est un habitué des disquaires, grand collectionneur de raretés blues, il en a aussi réédité avec l'aide de la maison de disque Document Records

Lancé au tout début de l'année 2013, il presse à nouveau des disques "chronologiques" de bluesmen oubliés ou rares. Dans ce premier volume sorti le 29 janvier, on retrouve trois disques, ceux de Charley Patton, Blind Willie McTell et The Mississippi Sheiks, tous enregistrés dans les années 20 et 30.

 

Jack White se dit "fier" de se "tenir à la disposition de tous ceux qui voudraient rappeler la beauté de le romantisme de l'acte de se rendre chez un disquaire". Cela ne fait pas de doute, le guitariste veut "réenchanter" le disque. Et monsieur l'ambassadeur de conclure : "Réveillons-nous !"

 

Liens


Commentaires