L'afro-jazz de Idris Ackamoor & the Pyramids

Le 26 avril 2016 par
L'afro-jazz de Idris Ackamoor & the Pyramids

Groupe mythique de la scène afro-jazz psychédélique des années 70, The Pyramids sort "We Be All Africans" le 27 mai sur Strut Records.

Près de 30 ans après la séparation du groupe en 1977 et deux ans après l'album "Otherwordly", les rebelles intergalactiques du jazz west coast, The Pyramids, sont de retour avec un nouvel album studio "We Be All Africans" enregistré à Berlin. On y retrouve toute la magie psychée de cet afro-jazz/funk modal tout droit sorti des scènes avant-gardistes et militantes des années 60 et 70.

Héritier de Pharoah Sanders, Eric Dolphy, Sun Ra ou Fela Kuti, le groupe The Pyramids a été fondé en 1972 par trois étudiants de l’Antioch College de Yellow Springs dans l’Ohio. Après un passage à Paris, le saxophoniste et multi-instrumentiste Idris Ackamoor, la flûtiste Margo Simmons et le bassiste Kimathi Asante, partent en tournée à travers l'Afrique. A leur retour ils vont enregistrer trois albums de fusion afro-jazz en totale indépendance, "Lalibela" en 1973, "King of Kings" en 1974 et "Birth/Speed/Merging" en 1976. Entre polyrythmies africaines, grooves explosifs, improvisations jazz et performances scéniques hautement théâtrales, The Pyramids est devenu culte en seulement cinq ans, le groupe s'est séparé en 1977 après une dernière prestation à l’UC Berkeley Jazz Festival.

Commentaires