La Chiva Gantiva dynamite la cumbia colombienne

Le 07 août 2017 par
La Chiva Gantiva dynamite la cumbia colombienne
La Chiva Gantiva © Jung Gan Mee

Le combo basé à Bruxelles revient en septembre avec "Despegue", un troisième album qui fait danser les rythmes afro-colombiens aux sons du rock et du jazz.

Les Meridian Brothers, Bomba Estéreo, The Bongo Hop, Sidestepper, Ghetto Kumbé, Puerto Candelaria, La Mambanegra; depuis une décennie l'Europe découvre avec joie la nouvelle génération de musiciens colombiens qui dynamitent la cumbia traditionnelle à coup de beats electros, de fusion rock, jazz ou groove. 2017, est l'année France-Colombie, l'occasion d'en découvrir un peu plus sur ce bouillonnement créatif. Si le collectif cosmopolite La Chiva Gantiva est né à Bruxelles, il a été fondé par trois jeunes étudiants colombiens, la percussionniste Natalia Gantiva, le chanteur Rafael Espinel et le guitariste Felipe Deckers, très vite rejoints par un un belge, un chilien et un vietnamien. Après deux albums, Pelao en 2011 et Vivo en 2014, le combo incendiaire est de retour le 22 septembre avec Despegue. Un "décollage" immédiat et festif dans l'univers délirant de cet orchestre furieux, accroc aux rythmes afro-colombiens (cumbia,champeta, chirimia, mapalé), au jazz, au rock ou aux musiques caribéennes.

La plupart des titres de Despegue ont été enregistrés dans le studio du groupe à Bruxelles et produits par Ivan Benavides (Toto La Momposina, Sidestepper et Carlos Vives) et le Français Vincent Poujol. Pour cette joyeuse transe rythmique, La Chiva Gantiva a invité Martín Perna, maître du groupe afrobeat Antibalas et et les légendes Arrested Development ! Le groupe est en concert le 23 septembre à L'Aéronef (Lille). 

La Chiva Gantiva couv Despegue

Commentaires