La déferlante trip hop des Young Fathers à Rio Loco

Le 18 juin 2016
La déferlante trip hop des Young Fathers à Rio Loco
Les écossais de Young Fathers au festival Rio Loco

Du trip hop crépusculaire de Young Fathers, à la pop poétique de The Magnetic North ou la cornemuse délirante du virtuose Carlos Nuñez, le festival Rio Loco dévoile toute la richesse musicale des mondes celtes.

Troisième soirée à Rio Loco, et un grand bravo à Hervé Bordier, directeur du festival pour avoir programmé ce tour d'horizon éclectique et exaltant, de ce que la planète celte peut nous offrir de mieux musicalement. La fête du vendredi a commencé par une rencontre inédite, celle du chanteur breton Erik Marchand et du pianiste de jazz franco-serbe Bojan Z. Un duo impromptu, un dialogue généreux que les deux artistes ont gravé en session acoustique pour FIP avec le titre :

Supergroupe britannique formé par l'irlandaise Hannah Peel, l'écossais Erland Cooper et l'anglais Simon Tong, The Magnetic North a sorti en mars "Prospect of Skelmersdale", un second album de pop féérique et mélancolique. Accompagné d'une violoncelliste et d'une violoniste, le trio a littéralement envoûté les festivaliers avec sa poésie rêveuse. Avant leur concert, les musiciens nous ont interprété "Pennylands", un titre évoquant un quartier de Skelmersdale, petite bourgade du West Lancashire située à une vingtaine de kilomètres de Liverpool dont est originaire Simon Tong. 

Avant l'extraordinaire show du Jimmy Hendrix de la gaita (cornemuse galicienne) Carlos Nuñez, le Craic, esprit de fête typiquement irlandais, envahissait la Prairie des Filtres avec l'énergie du sextet toulousain Doolin'. Un concert exaltant que vous pourrez suivre sur notre antenne le 23 juin à 20h. En attendant Doolin' nous a offert une reprise du titre de Bob Dylan "Ballad of Hollis Brown" consacré à la grande famine irlandaise et à l'exode qui en a découlé :

Rio Loco nous a fait rêver avec The Magnetic North, danser avec Carlos Nuñez, et nous a électrisé avec les Young Fathers et leur énergie dévastatrice. Cédric David, Programmateur à FIP.

 
La deuxième soirée du festival s'était conclue par le concert sauvage des Dropkick Murphys, ce soir ce sont les quatre écossais de Young Fathers qui ont subjugué le public de la scène du Pont-Neuf avec leur hip hop sombre et surpuissant. Venus du Libéria, Nigéria et Edimbourg, les trois rappeurs, comme habités, propulsent sur scène un mix crépusculaire de trip hop, de ballades soul et de beat tribaux rageurs. Une terrible claque !

Retrouvez les photos de la soirée ci-dessous :

FIP au Festival Rio Loco 2016 - 17 juin

Commentaires