La légende folk Shirley Collins dévoile le clip de "Pretty Polly"

Le 14 octobre 2016 par

La chanteuse anglaise sort "Lodestar", un recueil de chants anglais, américains et cajuns, son premier album en 38 ans.

La culture folk vient d'être consacrée par la nobélisation de son plus grand représentant Bob Dylan. Hasard du calendrier, c'est aussi le moment qu'a choisi la légende folk britannique Shirley Collins pour faire son retour 38 ans après son dernier album For As Many As Will. Prévu le 4 novembre sur Domino Records, Lodestar réunit quelques perles du folklore populaire anglais, américain et cajun, datant du 16ème siècle jusqu'aux années 1950. Shirley Collins vient de dévoiler le superbe clip animé du titre Pretty Polly, une chanson née dans les montagnes Ozark de l'Arkansas que la chanteuse avait déjà enregistré en 1959, lors de son voyage initiatique avec Alan Lomax. Grand classique du folklore anglo-saxon, Pretty Polly avait inspiré Woody Guthrie ou Bob Dylan pour son fameux Ballad of Hollis Brown. La chanteuse avait précédemment publié les titres Death And the Lady et Cruel Lincoln :

Née à Hastings en 1935, Shirley se fascine pour les chansons folks dès son enfance, des chansons qu’elle entend à la radio ou bien qui lui sont chantées par ses grands-parents dans les foyers d’Anderson. Elle décide de s’installer à Londres pour s’imprégner de la scène folk en plein essor, elle y rencontre le chasseur de sons et ethno-musicologue Alan Lomax à une fête organisée par Ewan MacColl et le rejoint en 1959 aux Etats-Unis dans un voyage initiatique Southern Journey, ils collectent et enregistrent des chansons américaines folks et blues.

A son retour en Angleterre elle joue un rôle primordial dans le renouveau de la musique folk. Souvent accompagnée de sa soeur Dolly, elle enregistre plus d’une douzaine d’albums dont l’incontournable Folk Roots, New Routes avec le guitariste novateur Davy Graham, sans oublier No Roses à qui l’on doit la formation du groupe The Ablion Country Band. Atteinte de dysphonie dans les années 1980 Shirley perd sa voix et se retire de la scène musicale. Shirley Collins a influencé un grand nombre d'artistes comme Graham Coxon, Jonny Greenwood, Stewart Lee, Angel Olsen ou Colin Meloy, chanteur de The Decemberists qui lui a rendu hommage avec le EP Colin Meloy Sings Shirley Collins;

Commentaires