La mine d’or de Richard Russell

Le 08 septembre 2017 par

Le patron du label XL a réuni Ibeyi, Kamasi Washington et Sampha dans un nouveau clip.

Mais où s’arrêtera donc Richard Russell ? Celui qui a fondé le label londonien XL en 1989 et qui le dirige depuis lors est devenu, au fil du temps, une figure centrale de la musique indépendante britannique. L'homme a tout simplement mené quelques-uns des projets discographiques les plus intéressants de la dernière décennie. Découvreur de Dizzee Rascal et d’Ibeyi, producteur de l’ultime album de Gil Scott-Heron – et des superbes remixes de Jamie XX –, initiateur du projet DRC avec Damon Albarn,  Russell est un insatiable découvreur, qui croit à l’expérimentation et au hasard comme principes puissants pour faire progresser la musique dans le bon sens.

Richard Russell au milieu de ses ouailles

Avec son nouveau projet Everything Is Recorded, le patron d’XL a donné corps à cette envie en transformant son studio d’enregistrement situé dans l’ouest de Londres en véritable résidence créative, accueillant et brassant le temps d’un titre ou d’un jam la myriade d’artistes qui l’entourent. Après la sortie en juin de Close But Not Quite, premier EP né de ce travail collaboratif, Russell vient de dévoiler aujourd’hui Mountains Of Gold, un nouveau single qui réunit les jumelles Ibeyi, le saxophoniste Kamasi Washington (décidément de tous les projets), le Londonien Sampha et le rappeur new-yorkais Wiki.

Kamasi Washington + Ibeyi

De nouveau, le résultat est d’une grande qualité. Bien loin d’un name dropping artificiel, Mountains Of Gold est un titre séduisant, une synthèse bien ficelée où les voix se mêlent sans perdre leurs spécificités. Le tout est servi par un trip-hop à l’ancienne où surgit, à la fin du titre et tel un gourou, Kamasi Washington et son saxophone hypnotisant. Continuez comme ça Mr Russell!

Mountains Of Gold

1. Mountains Of Gold (ft. Sampha, Ibeyi, Wiki & Kamasi Washington)
2. Mountains Of Dub (ft. Kamasi Washington)

Everything Is Recorded

 

Commentaires