La pop tropicale et psyché de Graveola

Le 04 juillet 2016 par
La pop tropicale et psyché de Graveola
Graveola © Tamas Bodolay

Les post-tropicalistes brésiliens Graveola reviennent, le 29 juillet, avec "Camaleão Borboleta", un troisième album aussi fou que réussi.

Originaire du Minas Gerais (Sud-Est du Brésil), Graveola e o Lixo Polifônico dit Graveola distille depuis 10 ans sa pop alternative nourrie de tropicália, de samba, de folk- rock brésilien et de groove en tous genres, qu’ils se plaisent à qualifier de "psychedelic maracatu", "weird salsa", "schizo-rock-fake-reggae" ou encore "melancholic internet love ballad". Exemple parfait du renouveau alt-tropical en Amérique du Sud, à l’instar des Meridian Brothers en Colombie et de Juana Molina en Argentine, Graviola sort le 29 juillet Camaleão Borboleta (papillon caméléon) sur le label Mais Um Discos. Adoubé par le maître Gilles Peterson, Graviola s'impose, avec ses paroles engagées, comme l'un des groupes les plus intéressants de cette nouvelle génération d'artistes brésiliens. L'album est en écoute intégrale ici :

Graveola est en concert le 9 juillet au Klub (Paris).

Commentaires