Le groove fertile de Sorg

Le 30 juin 2017 par
Le groove fertile de Sorg
Léo Dufourt aka Sorg | DR

Le beatmaker français sort un nouvel EP gorgé de basses futuristes.

Il est aujourd'hui l’une des belles promesses de la scène électronique hexagonale. A bientôt 28 ans, Sorg n’est pourtant pas un petit nouveau parmi les beatmakers français. Ses premiers faits d’armes remontent en fait à 2014 et un disque à 4 mains percutant réalisé avec le beatboxer américain Napoleon Maddox.

Sélectionné en avril parmi les découvertes électro du Printemps de Bourges, le Bisontin vient de franchir une nouvelle étape avec la sortie ce mois-ci de Push, un nouvel EP qui témoigne de l’habileté et de l’inspiration de ce jeune producteur. Sorg développe une musique électronique au carrefour de la bass-music et du hip-hop. Une composition souvent organique, truffée de breaks et de samples vocaux, aux intentions moins pop que celles d'un FKJ ou d'un Fakear mais qui parvient à entremêler avec doigté textures et ambiances.

Mené par un premier morceau très entêtant publié dès l'an dernier, Push dévoile 5 titres durant le sens du rythme pointilleux de Sorg, oscillant entre la lumière rasante d'un Sunbathing et le nuage de beats de son Ellipse presque angoissante. Le disque est accompagné d'une flopée de remixes réalisés par des complices du producteur notamment la reprise glitchée de Push par Zerolex, autre figure bisontine de cette nouvelle génération de beatmakers décidément très conquérante.

 

Commentaires