Le Requiem psychédélique de Goat

Le 12 octobre 2016 par
Le Requiem psychédélique de Goat

Le mystérieux collectif suédois vient de sortir un double album de pop folk psychédélique jubilatoire aux grooves transcendantaux et aux riffs métisses.

Ils se disent originaires de Korpolombolo, petite communauté au nord-ouest de la Suède, mais après tout qu'en sait-on ? et quelle importance ? Depuis ses deux premiers albums World Music (2012) et Commune (2014), l'énigmatique collectif Goat est considéré comme le groupe le plus intéressant du revival psychédélique qui sévit d'habitude sous le soleil californien. Chez Goat la fusion musicale est globale autant que mystique, ses incantations tribales et ses riffs venus des quatre coins de la planète nous plongent dans une messe bucolique et hallucinatoire. Le groupe continue ses folles explorations sur Requiem sorti sur Rocket Recordings et en écoute intégrale ici :

Goat est en concert le 14 octobre au Cabaret Sauvage à Paris.

Sur ce troisième album, le trio, aujourd’hui basé à Göteborg, mêle riffs rock survoltés et riffs du blues du désert, jazz cosmique et folklores empruntés à leur pays ou aux pays andins, groove afrorock, krautrock et pop psyché, sirtaki et zouk. Cette universalité de sons brillamment conjugué à des mélodies entêtantes et à des rythmiques transcendantales, font de Goat l'un des groupes les plus inventif et excitant du mouvement psyché actuel. A voir absolument en concert!  

C’est important à nos yeux de préserver notre liberté. Nous serons à jamais un groupe anonyme. L’anonymat rend ma vie merveilleuse. J’espère que les gens écoutent notre musique pour ce qu’elle sonne. Mais peut-être attirons-nous aussi les projecteurs à cause de l’anonymat, en partie. Goat

Commentaires