Le rocksteady old school de The Frightnrs

Le 26 juillet 2016 par
Le rocksteady old school de The Frightnrs
The Frightnrs sort l'album "Nothing More To Say" / Kisha Bari

La label Daptone s'ouvre au reggae avec la sortie le 2 septembre du premier album de reggae soulful des new-yorkais The Frightnrs.

Référence en matière de productions soul-funk vintages avec Sharon Jones, Charles Bradley ou Naomi Shelton, le label de Brooklyn Daptone Records a récemment ouvert son catalogue au rock avec The Mystery Lights. Avec "Nothing More To Say", le premier album de The Frightnrs, Daptone se lance dans les productions reggae. Une bonne nouvelle malheureusement accompagnée par l'annonce du décès du chanteur, Dan Klein, le 9 juin dernier. Si l'album est prévu le 2 septembre, le groupe new-yorkais vient de délivrer un premier titre éponyme qui fleure bon le rocksteady de l’âge d’or du Studio One :    

La maladie de Dan Klein avait été diagnostiquée il y a près d'un an, au moment de l'enregistrement de l'album. Sur le titre "Nothing More To Say" on peut entendre sa voix de falsetto sensuelle et digne de la grande tradition vocale jamaïcaine. En 2015, le label avait déjà  dévoilé une superbe reprise reggae du standard d'Etta James "I'd Rather Go Blind" par les Frightnrs. Produit par Victor Axelrod (AKA Ticklah), ce premier album aux orchestrations classieuses, contient deux reprises extraites du catalogue Daptone; "Gotta Find a Way" de Bob & Gene et "Gonna Make Time" de Saun & Starr. Un grand moment de reggae soulful et ensoleillé pour la rentrée.

A découvrir Fip l'été reggae, notre web radio 100% good vibes ►► 

Commentaires