Les sirènes afro-jazz de Sefi Zisling

Le 11 avril 2017 par

Le trompettiste israélien lève le voile sur son premier album avec un clip en forme de vadrouille onirique.

Sefi Zisling n’est pas un bleu. Dans l’ombre de Keren Ann ou du groupe de folk Asaf Avidan, le trompettiste israélien a joué les requins de studio durant près de 15 ans devenant un musicien recherché de ceux qui aiment le jazz lorsqu’il se métisse de groove. Signé sur le redoutable label Raw Tapes, le même que ses amis hipsters nu-soul Buttering Trio, Zisling franchit le pas cette année en publiant le 21 avril prochain Beyond The Things I Know, un premier album manifeste composé en trois jours seulement avec le patron de Raw Tapes, le producteur Rejoicer. Un véritable point du jour pour celui qui a mûri au fil des années une vision œcuménique du jazz où le funk, l’afro, et le rap offrent autant de facettes possibles pour une échappée belle au long des cuivres.

Sefi Zisling 585

Et c’est bel et bien une évasion que propose Sefi Zisling avec DreamWalk, premier extrait de son premier disque et premier clip plein d'imaginaire. Difficile de ne pas se laisser aspirer par la trompette et les basses ensorcelantes de ce titre toujours en mouvement, et servi par des images d’un road-trip en Inde aussi pop que tradi. Le rêve n'est pas loin, en effet et l'on attend donc avec impatience la suite du voyage.

Commentaires