Les terres du son d'Owiny Sigoma Band

Le 26 juin 2015 par
Les terres du son d'Owiny Sigoma Band
Le second album du groupe "Power Punch" est sorti en 2012.

Le collectif afro-londonien lève le voile sur un troisième album bouillant enregistré dans la province kényane de Nyanza.

Faut-il s'étonner de retrouver une nouvelle fois Damon Albarn derrière l'un des projets afro-pop les plus emballants du moment ? Non, à n'en pas douter, tant le leader de Blur s'est affirmé lors de la dernière décennie comme un défricheur musical accompli du continent africain. C'est bien en compagnons de route d'Albarn lors de l'un de ses voyages en terre kényane que l'Anglais Jess Hacket et ses complices musiciens, rencontrent en 2009 dans la province de Nyanza le batteur du groupe Charles Owoko, ainsi que le joueur de lyre nyatiti Joseph Nyamungu.

Ensemble, ils fondent le Owiny Sigoma Band avec un premier album éponyme, puis se révèlent au monde il y a trois ans avec "Power Punch", un second disque explosif mêlant rythmes traditionnels et beats électro enregistré à Londres sous la férule du chasseur de sons Gilles Peterson.

Changement de décor pour "Nyanza", troisième opus du collectif attendu le 28 aout prochain sur Brownswood Records. L'orchestre a repris la route pour plonger aux sources de leur rencontre, dans la province kényane de Nyanza, à l'extrême ouest du pays. C'est dans ce berceau de la culture Luo, l'ethnie à laquelle appartiennent les deux membres africains du groupe, qu'a été réalisé le disque dont deux premiers extraits viennent d'être dévoilés.

Avec "Changaa Attack" (ci-dessus), c'est tout l'héritage musical traditionnel Luo, relevé par des nappes synthétiques, qui transcende un chœur d'enfants de pêcheurs kényans. Tourné vers la piste, le titre "Luo Land" affirme pour sa part le crossover temporel et spatial du groupe, brouillant les cartes musicales dans une fusion vaudou de percussions et de refrains cadencés qui saturent les sens :

Nyanza est attendu le 28 août prochain sur le label Brownswood Records. Il y a beaucoup de choses à écouter sur le bandcamp du groupe d'ici-là.

Commentaires