Les vents psychés de The Gaslamp Killer

Le 25 août 2016 par
Les vents psychés de The Gaslamp Killer
The Gaslamp Killer © Clayton Woodley

L'inclassable producteur de hip hop expérimental sort son deuxième album studio "Instrumentalepathy" le 16 septembre et dévoile le titre psyché "Warm Wind ".

Véritable phénomène de la scène expérimentale californienne William Benjamin Bensussen alias The Gaslamp Killer a longtemps navigué avec l'équipe de Flying Lotus. Quatre ans après "Breakthrough", un premier album solo déconcertant, le sorcier chevelu quitte l'écurie Brainfeeder et rejoint Cuss Records pour "Instrumentalepathy", un deuxième projet dans la plus pure tradition psychédélique de Los Angeles. Une fois encore The Gaslamp Killer semble s'amuser à torturer tous les styles de musiques établis à coup de beats electro, hip-hop et groove aux influences jazz, africaines, orientales ou psychés. Un nouveau kaléidoscope musical hypnotique sur lequel il a invité le fidèle guitariste Amir Yaghmai, Gonjasufi,  Miguel Atwood Ferguson, Kid Moxie, Mophono ou le collectif londonien The Heliocentrics.

Victime d'un terrible accident en juillet 2013, William Benjamin Bensussen revient de loin et il a fallu attendre avril 2015 pour retrouver dans les bacs une de ses productions "The Gaslamp Killer Experience: Live in Los Angeles" enregistrée quatre mois après son accident, au Mayan Theatre, avec un collectif d'exception comme le saxophoniste Kamasi Washington, le guitariste Amir Yaghmai, le trompettiste Todd Simon ou le batteur Gene Coye. Un sommet de fusion extatique comme ce titre "Apparitions", un maelstrom groove d'Ethio-jazz construit sur un sample du chanteur éthiopien Mahmoud Ahmed.

Commentaires