Les vibrations positives de Chronixx

Le 24 août 2017 par
Les vibrations positives de Chronixx
Chronixx au Festival Coachella © Mike Windle/Getty

Artiste phare de la scène jamaïcaine actuelle, le chanteur vient de sortir son premier album "Chronology" en écoute intégrale ici.

Leader du Reggae Revival, Jamar McNaughto alias Chronixx règne, à 24 ans, sur la scène jamaïcaine, pourtant il n'avait jusqu'alors jamais sorti d'album. Repéré en 2012 avec sa première mixtape Start A Fire mixée par Major Lazer, l'artiste, qui a grandi dans un ghetto de Spanish Town une ville dortoir à l’Est de Kingston, est le fils de Chronicle chanteur de la scène dancehall des années 90. Il a commencé la musique à 6 ans, la production et le mix à 15. Après le EP Dread & Terrible, une collaboration avec Joey Bada$$ et une nouvelle mixtape mixée par Max Glazer du duo new-yorkais Federation Sound, Chronixx a enfin dévoilé cet été son premier album Chronology en écoute intégrale ici :

Chronixx définit sa musique comme une "Black Experimental Music", une fusion contemporaine et parfois pop de tout ce qui a pu nourrir la musique jamaïcaine, du ska au gospel en passant par la soul, le funk ou le rock. L'album est une collection de titres aux vibrations positives, joyeuses, très éloignés de son titre anticolonial Capture Land sorti en 2014. Accompagné par son groupe Zincfence Redemption, le chanteur a traversé l'océan pour travailler avec des musiciens et producteurs anglais (Dan Utter, Rudimental), français (Bost & Bim, Picards Brother), allemands (Silly Walks Discotheque).

Il s'est installé à Chicago et a fait appel aux talents de Bobby “Digital” Dixon, James "Winta" Philips, le jeune Stephen McGregor, l'un des producteurs les plus demandés de Kingston ou encore High Jordan “Tallman” Armond et Blaise 'Binghi” Davis de Natural High.

Chronixx est en concert:
le 24 août au Cabaret Vert Festival à Charleville-Mézières
le 25 août au Rockstore à Montpellier 

Commentaires