Libérez Chopin !

Le 15 septembre 2013 par
Libérez Chopin !
Chopin © RF

L’association MusOpen a ouvert une souscription en vu d’enregistrer l’intégralité des œuvres de Chopin dans des versions totalement libres de droits.

L’association MusOpen a ouvert une souscription en vu d’enregistrer l’intégralité des œuvres de Chopin dans des versions totalement libres de droits.

L’œuvre du Frédéric Chopin, qui est mort il y bientôt 164 ans, appartient au domaine public. Ce qui théoriquement, devrait permettre à qui le souhaite de pouvoir utiliser simplement et gratuitement sa musique pour l’illustration d’un documentaire ou pour une réunion publique. Seulement voilà, tous les enregistrements existant de sa musique sont soumis, eux, à copyright (les droits d’interprétations, dits aussi droits voisins, courent en France sur 50 ans).

Au final, donc, à moins de l’interpréter soi-même, il est impossible d’utiliser une de ses Polonaises, si dégagée de droits d’auteurs soit-elle.

MusOpen est une association qui, depuis 2008, récolte des dons pour enregistrer sous le régime de la licence libre dédié au domaine public des grandes œuvres de musique classique et les mettre à disposition via son site internet. Le répertoire est déjà copieux, mais un peu épars, et surtout inégal en terme de qualité. D’où le lancement d’une nouvelle campagne de dons, via la plateforme de crowdfunding Kickstarter, en vue de « Libérer Fréderic Chopin ». C'est-à-dire enregistrer les 245 pièces de musique qui constituent l’œuvre intégrale du compositeur. Mais ce n’est pas tout. Le projet compte plusieurs paliers financiers dont l’enregistrement des œuvres, à 75 000 $ n’est qu’une première étape. Si la récolte atteint par exemple 100 000 $, les performances seront filmées, et distribuées –toujours librement- en format HD enrichis d’interviews et de bonus. À 135 000 $, lesdits enregistrements seront retransmis en direct, etc. Ainsi, un panel d’actions sera mis en œuvre en fonction des sommes réunies.

S’offrir les interprétations d’un orchestre ou de solistes de renommées internationales étant difficilement envisageable, on reproche parfois à MusOpen de s’adjoindre les services de seconds couteaux. Ce ne sera pas tout à fait le cas cette fois. Bien sûr, on retrouvera peu de stars dans le line-up, mais tous les pianistes sélectionnés ont participé au concours international de piano Frédéric Chopin.

Liens

Par: Equipe Fip

Commentaires