Mort du chanteur burkinabé Victor Démé

Le 22 septembre 2015 par
Mort du chanteur burkinabé Victor Démé
Victor Démé / Chapa Blues Records

A quelques jours de la sortie de son album "Yakafé", le chanteur s'est éteint lundi matin d’une crise de paludisme à Bobo-Dioulasso, sa ville natale.

Alors que le Burkina Faso est plongé en pleine crise après un coup d'état, on apprend la triste nouvelle de la disparition du chanteur Victor Démé, originaire de Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du pays. D'une longue lignée de tailleurs et de griots, Victor avait a grandi dans une famille de l’ethnie Marka et avait choisi la musique. Inspiré par sa grand-mère et sa mère, toutes deux griottes, Saïbu «Victor» Démé avait fait ses débuts à Abidjan en Côte d’Ivoire au sein du fameux orchestre Super Mandé, mené par la star Abdoulaye Diabaté.

Il joue dans des club et rencontre Camille Louvel et David Commeillas qui fondent avec les parisiens Romain Germa et Nicolas Maslowski le label Chapa Blues Records. A 46 ans, Victor Démé sort enfin son premier album où il pose sa voix poignante sur des mélodies folk blues aux influences mandingues et latines. 

Victor Démé commence à partager sa poésie engagée sur les scènes européennes et sort l’album "Deli" deux ans plus tard. En 2014 l'artiste voyait un remix de son titre "Djon Maya" par le duo électro français Synapson cartonner sur les réseaux. Installé chez lui à Bobo-Dioulasso, Victor Démé composait les chansons de son troisième album "Yakafé" qu'il devait présenter le 28 novembre au festival Africolor.


Commentaires