Motown annonce le décès du chanteur Jimmy Ruffin

Le 21 novembre 2014 par
Motown annonce le décès du chanteur Jimmy Ruffin
© DR

Le chanteur américain Jimmy Ruffin est décédé à l’âge de 78 ans, le lundi 17 novembre dans un hôpital de Las Vegas. La nouvelle a été annoncée par son label le 20 novembre.

Le parcours de Jimmy Ruffin résume à lui seul la carrière d’une bonne partie des chanteurs de soul américains des années 60. Originaire d’un état du sud, le Mississippi, Jimmy Ruffin passe son enfance à chanter du gospel. Comme beaucoup de jeunes gens de sa génération, la vocation lui viendra à l’Eglise. Mais ce n’est pas une vocation religieuse, plutôt artistique. Comme beaucoup également à cette époque il déménage avec sa famille à Detroit, l’eldorado industriel où ses parents peuvent trouver du travail. Comme beaucoup enfin, il finit par travailler dans les usines automobiles de Ford. Une vie tout à fait classique donc. Jusqu’à l’année 1961. Il a 25 ans et il signe sur le mythique label de soul Motown, installé à Detroit justement. 

Tandis que son petit frère David Ruffin participe à la légende des Temptations, Jimmy Ruffin connaît le succès avec son seul véritable grand tube : What Becomes Of The Broken Hearted en 1966. Après l’annonce de son décès, Berry Gordy, fondateur de Motown, confie que Jimmy n’a pas eu le succès qu’il aurait dû avoir. On lui doit toutefois les titres I've Passed This Way Before, I’ll Say Forever My Love, Gonna Give Her All the Love I've Got et Don't You Miss Me A Little Bit Baby avant qu'il s’éloigne discrètement des charts dans les années 70.

Au début des années 80 il tentera un ultime comeback en enregistrant son dernier album Sunrise produit par Robin Gibb des Bee Gees. Le titre Hold On To My Love se classera dans le top 10. Jimmy Ruffin, n’enregistrera plus d’album jusqu’à sa disparition le 17 novembre 2014. Sa carrière n’aura jamais réellement décollée mais il nous laisse quelques tubes qui témoignent de sa contribution à la grande aventure de la soul des 60’s et de la maison Motown.

Commentaires