Neil Young surprend avec son nouveau clip

Le 04 juillet 2017 par

Le jour de la fête nationale américaine, le chanteur canadien envoie un message ambivalent avec son nouveau titre "Children of Destiny".

Des drapeaux américains partout, puis des images d’enfants, de nature, de manifestations et de guerre. Voilà en résumé à quoi ressemble le dernier clip de Neil Young pour sa chanson Children of Destiny, sorti vendredi dernier. Dans ce nouveau titre, le chanteur canadien s’est associé au groupe Promise of the Real, ainsi qu’à un orchestre d’une soixantaine de musiciens. Un clip qui semble à la fois glorifier et critiquer les Etats-Unis en envoyant des signaux contraires.

Dans ses textes, Neil Young est plutôt consensuel. On peut par exemple entendre en refrain : « Mobilisez-vous pour ce en quoi vous croyez, résistez aux autorités constituées, préservez la terre et sauvez les mers, pour les enfants du destin ». Un refrain qui respire les valeurs américaines d’indépendance et de liberté, ce qui après tout peut sembler naturel à quelques jours de l’Independance day (le jour de l’indépendance).

Le Capitole des Etats-Unis, extrait du clip de "Children of Destiny"

Le Capitole des Etats-Unis, extrait du clip de "Children of Destiny"

Le clip en lui-même renvoie pourtant un message pour le moins ambigu. D’un côté, Neil Young se pose en critique de la politique américaine, avec notamment des images issues des Marches des Femmes organisées en protestation contre l’investiture de Donald Trump. Les séquence de nature, également, peuvent être perçues comme un rejet de la politique controversée du nouveau président américain sur l’environnement.

D’un autre côté, l’abondance de drapeaux américains entremêlés d’images d’enfants et de familles ressemble étrangement à une apologie des Etats-Unis. Il en va de même pour les références à la guerre. Il est difficile de savoir si elles sont là pour dénoncer ou pour faire l’éloge de la politique militaire des Etats-Unis. Le clip oscille ainsi entre deux sentiments contradictoires, et laisse quelque peu perplexe.

Photo : Steve Jennings/WireImage

Neil Young en Californie en 2006 | Photo : Steve Jennings/WireImage/Getty

Cette dualité est au fond assez symptomatique des prises de positions politiques de Neil Young au cours de sa carrière. Le chanteur canadien a de longue date exprimé des idées progressistes, en défendant les droits des Noirs américains dans les années 70, en critiquant la politique de George Bush père en 1989 ou plus récemment à travers sa lutte contre l’expansion de l'extraction des sables bitumineux. Mais paradoxalement, l'icône folk a aussi apporté son soutien à la politique du conservateur Ronald Reagan et pris la défense du "USA Patriot Act" après le 11 septembre, une loi perçue par beaucoup comme une nette restriction des libertés individuelles.

Un nouveau titre de Neil Young est toujours une bonne nouvelle. Mais en ce jour de fête nationale, à l’écoute de Children of Destiny, pas sûr que les Américains sachent sur quel pied danser. 

Commentaires