Nuit Rolling Stones sur Fip

Du 10/11/2012 à 21h00 au 11/11/2012 à 07h00

Le 10 novembre 2012
Nuit Rolling Stones sur Fip
Nuit Rolling Stone sur Fip © Radio France

Fip fête les 50 ans des Rolling Stones dans la nuit du 10 au 11 novembre (de 21h à 7h), parcourez notre dossier : archives, vidéos, raretés...

Biographie | Premiers pas | Pépites | Reprises | Abécédaire

 

The Rolling Stones fêtent la cinquantième année de leur formation. Pour célébrer cette date historique, Fip vous propose une nuit spéciale, du 10 au 11 novembre (de 21h à 7h), et un dossier sur fipradio.fr... Grands classiques, raretés, interviews, concerts et autres surprises ; nos programmateurs vous préparent 10 heures d'antenne exceptionnelles !

 

Cinquante ans de concerts, 50 ans de rock et de blues ; le 12 juillet 1962, six garçons débarquent sur la scène du Marquee Moon à Londres. C'est le premier concert de Brian Jones, Mick Jagger, Keith Richards, Mick Avory (batterie), Dick Taylor (basse) et Ian Stewart (piano). Leur nom vient d'un titre de Muddy Waters, ils sont encore les Rollin' Stones.

Un an plus tôt, deux jeunes hommes attendent sur le quai de la gare de Dartford, dans le Kent (à 25 kilomètres de Londres). L'un d'eux à trois disques sous le bras : un Chuck Berry, un Muddy Waters et un Little Walter. Ce jeune homme s'appelle Keith Richards, et il s'approche avec sa cargaison d'un ancien camarade de l'école primaire, un certain Michael Philipp Jagger. 

LES INDISPENSABLES 1966 - 1972

 

 

 

Les influences

Au départ, la petite équipe s'inspire clairement du blues. Ils se veulent héritiers blancs de Muddy Waters, de Chuck Berry, de Bo Diddley ; des noms qui sont à la source du renouveau du rock'n'roll dans les années 60.

Si ces maîtres du blues et du rock les influenceront pendant toute leur carrière, les jeunes Rolling Stones ont du mal à percer. Ils sortent leur premier 45 tours en juin 1963, Come On, une reprise de Chuck Berry. Leur deuxième "single", I Wanna Be Your Man, est une composition inédite de… John Lennon et Paul McCartney. Un titre dont les Beatles ne voulaient pas finalement.

Le succès

Alors que les Stones ne sortent que des disques "mineurs", en mai 1965 Keith Richards "invente" ce qui sera l'un des plus grands tubes du groupe : (I Can't Get No) Satisfaction. Selon la légende comme le guitariste la raconte, il se serait réveillé au milieu de la nuit avec le riff de guitare et l'enregistre sur son magnétophone. 

Le lendemain il n'a plus aucun souvenir : "J'ai rembobiné la bande, et c'est là que j'ai découvert Satisfaction, suivie de quarante minutes de ronflement." En 2003, le magazine Rolling Stone classe cette chanson deuxième morceau rock de tous les temps. Satisfaction sera le premier titre du groupe à occuper la première place des "charts" aux États-Unis. Au Royaume-Uni, le titre n'est joué que par des radios pirates, les grandes stations trouvant les paroles "trop suggestives".

 

Dossier préparé par Carine Fillot, Guillaume Schnee, Pierre François, Karine David et Pierre Breteau.

 


Commentaires