Plongez dans la discothèque de Jeff Buckley

Le 21 juillet 2016 par
Plongez dans la discothèque de Jeff Buckley
Jeff Buckley en 1994 | Michel Linssen/Redferns

Un site web bien conçu permet de naviguer dans la collection personnelle de vinyles du guitariste américain.

A l’approche des 20 ans de sa disparition, les projets se multiplient autour de la légende Buckley. Après la publication au printemps d’un album posthume de reprises enregistrées par le chanteur en 1993, c’est un autre voyage dans le temps, plus personnel, que propose aujourd’hui Legacy Recording, le label de rééditions de Sony Music. Avec la "Jeff Buckley Collection", la maison de disques offre désormais à tous un accès à la discothèque personnelle de l’auteur de Grace, par le biais d’un site web graphique et bien ficelé qui permet également de pré-écouter tous les titres.

Dans ce meuble à vinyles numérique, on découvre le panthéon musical du chanteur à travers plusieurs dizaines de disques classés par ordre alphabétique. L’éclectisme connu de Buckley s’y affiche de façon prononcée, et les inspirations multiples du guitariste piquent la curiosité. Si les classiques attendus ne manquent pas (Dylan, Bowie, Iggy Pop, Leonard Cohen bien sûr), on trouve aussi une photographie du rock 80-90’s avec une belle flopée de Genesis, de Queen, et de Siouxies & The Banshees. Si le rock anglo-saxon domine, on retrouve aussi un disque de Nusrat Fateh Ali Khan et son quawwalï pakistanais dans cette ballade virtuelle, et surtout beaucoup de classiques jazz avec Charles Mingus, Miles Davis et Billie Holiday qui tiennent ici leurs places.

Qu’écoutait donc Jeff Buckley dans les mois précédant sa disparition en mai 1997 ? Le dernier et ultime album des Cocteau Twins ou encore le Sunfish Holy Breakfast de Guided By Voices figurent parmi les sorties les plus récentes de cette collection émouvante. Un projet qui n’a pu aboutir que grâce à la collaboration active de la mère de Jeff Buckley, Mary Guibert, qui avait recensé et conservé la liste des disques de cette icône du rock.

Commentaires