Pour fêter Eurosonic, Groningen fait salles combles

Le 16 janvier 2015
Pour fêter Eurosonic, Groningen fait salles combles
© Bruno Chabert / RF

Avec plus de 30 scènes pour 200.000 habitants, la cité batave prend la forme d'un showcase géant durant toute la durée du festival. Au deuxième jour de l'événement, Fip vous emmène à la découverte de ses lieux de diffusion favoris.

Il y a plein de choses fantastiques à Eurosonic… De chouettes groupes, des gens venus de toutes l’Europe pour, comme FIP, découvrir ces chouettes groupes. Des murs, avec des burgers dedans… pratique… Des vélos, partout, tout le temps, c’est moins polluant… Et puis des gens sur ces vélos, tous assez souriants.
 
Une autre de ces choses fantastiques, l’une des forces du festival, c’est le nombre incroyable de salles de concert dans la ville. Il y a quelques années, une loi a interdit au bars et pubs de rester ouverts et de vendre de l’alcool après 21h00, à moins de posséder une salle de concert. Ce qui fait que de nombreux bars/pubs de Groningen se sont équipés. Il y en a partout, de toutes sortes, de toute tailles. Luc Frelon, programmateur à Fip, vous propose donc sa sélection des salles à ne pas rater lors de votre prochain passage à Groningen.

Bruno Chabert / RF

Il y a l’HUIS DE BEURS, qui ressemble à un pub assez classique de dehors, mais une fois à l’intérieur, après avoir gravi au péril de nos vies 2 escaliers particulièrement vicieux, on tombe sur un mini Elysée Montmartre, très mignon, et très rock n roll (oui, j’ai écris mignon et rock n roll dans la même phrase), un peu comme les 4 musiciennes de HINDS (fka DEERS) plus mignonnes que rock n’ roll…

Bruno Chabert / RF

L’HUIZE MAAR (on y a vu les très bons MAMMUT notamment) et ses 2 scènes, l’une plutôt club de jazz (même si aucun groupe de jazz ne s’y produisait), l’autre sorte de croisement entre le Nouveau Casino Parisien et l’Ubu Rennais…

Bruno Chabert / RF

DER SPIEGHEL, salle ou la scène est à peine plus haute que le public, où il faut sérieusement jouer des coudes pour apercevoir quelque chose, et où GASPARD ROYANT a mis le feu…

Bruno Chabert / RF

Il y a aussi le très beau et solennel STADSSCHOUWBURG, un mini Trianon (Paris 18e) qui a abrité la cérémonie des EBBA, le mix de FIP, mais aussi, pas exemple, quelques chansons de JUNIUS MEYVANT (islandais magnifique) ou encore un concert d’IBEYI d’une intensité folle, avec pour l’occasion, le public sur la scène abaissée, et les fille d’Anga Dias, sur une scène au milieu des balcons...

Bruno Chabert / RF

Enfin il y a cette salle mythique, VERA, véritable salle rock. Une salle qui ressemble à la Boule Noire (Paris 18e) mais en 4 fois plus grand. On y a vu les Islandais de SOLSTAFIR par exemple (claque) mais c’est surtout LA salle ou NIRVANA a joué son tout 1er concert européen !!! Une salle ou HENRY ROLLINS, les SCREAMING TREES ou encore le JOHN SPENCER BLUES EXPLOSION se sont produit. Une salle mythique on vous dit. Une scène légendaire, et oui.

Une autre chose fantastique à Groningen ?  Les disquaires, bien sûr ! Plein de disquaires partout, de tous styles, l'île de la tentation de l’amateur de vinyle. Ce qui ralentit considérablement les déplacements de nos reporters en journée, d’autant que certains d’entre eux organisent des showcases... Double piège : les disques ET les concerts.

Bruno Chabert / RF

+ Au programme demain : la sélection made in Fip des groupes qu'il ne fallait surtout pas rater lors de cette édition d'Eurosonic... Stay tuned !

Commentaires