Prequel soigne son groove sur le label Rhythm Section

Le 22 août 2016 par
Prequel soigne son groove sur le label Rhythm Section
© Rhythm Section

Rhythm Section INTL, le label londonien à la croisée des genres continue sur sa (bonne) lancée avec la sortie du projet Freedom Jazz Dance de l’Australien Prequel.

Deux ans après le sortie de Polite Strangers, son premier E.P acclamé entre autres par Gilles Peterson, Osunlade ou encore Ben UFO, le producteur Prequel est de retour cet été dans les bacs. C'est une nouvelle fois sur Rhythm Section INTL que le Melbournien poursuit sa route avec ce nouveau disque, teinté de jazz et de soul. Freedom Jazz Dance de Prequel, la 13 ème sortie du label, ne dénote ainsi pas à la ligne directrice de Bradley Zero, patron du label anglais, avec une house très fortement imprégnée de jazz, à la fois agréable à écouter dans son salon et efficace sur un dancefloor en ébullition.

Le premier morceau du disque, Saints, est une forme de poème en hommage à la “Blackness”, la culture noire, et à toutes les personnalités, artistes ou non, qui l'ont construite. C’est la voix grave et profonde du rappeur australien Cazeaux O.S.L.O qui déclame lentement, façon “spoken words”, les noms de Bill Withers, Aimé Césaire, Herbie Hancock ou encore Jean Michel Basquiat. Le tout délicatement accompagné par un saxophone et une rythmique très groovy, rappelant l’acid jazz et certains morceaux des pionniers de Detroit comme Moodymann ou Theo Parrish.

Nothing Better continue dans cet esprit soul avec un sample de voix très chaleureux, digne de la grande période de la Motown, mêlé à une production moderne et taillée pour le club. You Shall Know The Truth révèle particulièrement la richesse musicale des arrangements de Prequel, introduisant son morceau de manière très poétique avant d'incorporer des éléments plus électroniques, voire dissonants. Enfin, Walken termine parfaitement la danse avec un rythme plus pêchu faisant penser au breakbeat anglais, sans ne jamais perdre le groove si caractéristique des sorties de Rhythm Section.

Bradley Zero

Bradley Zero, Dj et fondateur de Rhythm Section © Arianna Power

C'est au départ un collectif créé en 2009 par Bradley Zero, ancien modérateur des désormais célèbres sessions Boiler Room. Il est premierement centré autour de l’organisation de soirées régulières à Peckham, un quartier du sud de Londres. L’idée étant de mettre en valeur l’amour de la musique, des vinyles et de la danse, de partager un bon moment entre passionnés plutôt que de regarder une tête d’affiche enchainer ses tubes. De fil en aiguilles, le collectif a bien grandi avec le lancement d'une émission de radio sur NTS, puis du label Rhythm Section INTL.

Le groove, les sonorités jazzy, les rythmes inspirées de musiques afro et latino sont au cœur de l'esprit défendu par le label. Pour en savoir plus, vous pouvez jeter un coup d'oeil à ce mini-reportage réalisé par le site Stamp the Wax et le festival Sunfall, portant sur la vie de Rhythm Section, de ses influences à ses soutiens comme Gilles Peterson.  

Une chose est sûre, Peckham et son milieu musical en pleine effervescence apportent quelque chose de frais et d’instrumental à la scène électronique londonienne... et ca fait du bien.

Commentaires