Prince est mort, que vive Prince (1958 - 2016)

Le 21 avril 2016 par
Prince est mort, que vive Prince (1958 - 2016)

Le chanteur légendaire est décédé jeudi 21 avril à l'âge de 57 ans, dans sa résidence de Paisley Park à Minneapolis.

Que s'est-il passé à Paisley Park aujourd'hui ? Personne ne sait vraiment encore ce qui est arrivé à Prince Rogers Nelson alias Prince, alors que le chanteur a été retrouvé inanimé ce matin dans sa résidence près de Minneapolis. La star avait été hospitalisée la semaine dernière en urgence pour une grippe sévère qui semble t-il a pu l'emporter dans la nuit.

Comment y croire ? Comment penser qu'après David Bowie en janvier dernier, une autre légende de la pop moderne allait s'éteindre tout aussi soudainement durant cette année 2016 décidément maudite dans l'histoire de la musique. L'annonce, brutale, intervient alors que le guitariste avait annoncé le mois dernier qu’il allait prochainement publier ses mémoires, annoncées "anticonformistes". Un flashback littéraire précoce et qui semblait inattendu pour cette figure mondiale de la pop-culture.

Qu’il semblait loin, le temps où l’on voulait voir dans Prince le rival idéal de Michael Jackson. Héros des spotlights dans les années 80, le Kid de Minneapolis était devenu un quart de siècle plus tard un mythe secret et prolifique, en rupture complète avec l’industrie musicale traditionnelle, et plongé dans un mysticisme assumé - au sein des Témoins de Jéhovah notamment.

32 ans après sa sortie, l’acte fondateur de la légende princière demeurera à jamais la sortie en 1984 non pas seulement d’un disque mais d’un film grandiose. Purple Rain est bien un long-métrage musical avant d’être une bande-originale en forme d’album culte. L’époque est alors au vidéo-clip et Prince frappe un grand coup avec ce projet avant-gardiste qui révèle à l’écran l’auteur déjà brillant de Controversy et de 1999. Cette oeuvre manifeste est couronnée par un succès au box-office impressionnant et par l’Oscar de la meilleure musique en 1985 :

Au faîte de sa gloire, Prince multiplie les projets, les groupes (de filles), et les disques. Le show-man mêle alors musique et cinéma comme jamais, concevant des albums comme les bandes son de ses instincts à l’écran. Qui se souvient que l’album Parade dont est extrait Kiss, l’un des plus grands hymnes de Prince, est aussi la bande-originale de son deuxième film Under The Cherry Moon sorti en 1986?

Au tournant des années 90, la star signe la bande-originale du premier Batman de Tim Burton, faisant de ce onzième album pétri de samples du film un succès phénoménal dans les charts... et le début de la guerre ouverte avec son label Warner Bros. :

Après l’échec de Graffiti Bridge en 1990 (suite oubliée de Purple Rain), Prince se consacre à la production prolifique d’albums en solo ou avec ses groupes, et durant des années sous un nouveau nom imprononçable.

Passée une période marquée par les conflits avec sa maison de disques, Prince s'illustrait surtout lors de la dernière décennie par des shows historiques comme celui donné au Super Bowl en 2007, resté dans toutes les mémoires pour la version grandiose de Purple Rain. En 2004, ce guitariste de génie faisait son entrée au Rock and Roll Hall Of Fame, et interprétait à cette occasion une reprise incroyable du While My Guitar Gently Weeps de George Harrison avec Tom Petty, Steve Winwood, et Jeff Lynne ;

Disparu d’internet (ou quasiment) depuis des années, en guerre contre Youtube et Spotify, Prince avait chanté pour la paix après les émeutes à Baltimore l’an dernier et était de retour sur scène en 2016 pour une tournée en piano solo. Une configuration intime et inédite pour ce fou génial aux 39 albums et aux presque 100 millions de disques vendus. La star rejoint aujourd'hui un panthéon de légendes disparues quelques jours seulement après avoir rendu hommage sur scène à l'une d'entre elles, avec cette ultime reprise du Heroes de Bowie jouée jeudi dernier à Atlanta :

Commentaires