“Progressive Rock Vinyls” de Dominique Dupuis

Le 25 janvier 2013 par
“Progressive Rock Vinyls” de Dominique Dupuis
In The court of the Crimson King (1969) © Barry Godber

L'histoire subjective du Rock Progressif à travers 40 ans de vinyles

Tous les mois Fip célèbre le vinyle au cours de son rendez-vous Dites 33 sur Fip. Ce vinyle, qui connait depuis quelques années une seconde vie, c'est bien sûr un son à part mais c'est aussi une pochette, un visuel grand format, un objet artistique. Cette semaine Fip vous présente l'ouvrage “Progressive Rock Vinyls” de Dominique Dupuis (Editions Stéphane Bachès).

 

Fils du jazz des années cinquante, du rock psychédélique des années 60 et de la musique symphonique, le rock progressif a engendré certains des plus grands noms de la scène artistique musicale des années soixante dix à nos jours. En fait on parle souvent d'octobre 1969 et la sortie de l'album "In The court of the Crimson King" considéré comme le point de départ du rock progressif tant par la musique de Robert Fripp, les paroles de Pete Sinfield et la pochette réalisée par Barry Godber.
Pink Floyd signe sous son influence quelques uns de ses plus beaux albums, tandis que King Crimson, Yes, Genesis, Peter Gabriel et Soft Machine développent des sonorités uniques et sophistiquées. Prenant racine en Allemagne sous le nom de Kraut Rock ou encore en France grâce à des groupes comme Magma, ce mouvement continue à faire des émules avec Porcupine Tree, Dream Theater, Ozric Tentacles ou Mars Volta.

“Progressive Rock Vinyls” raconte l’histoire de ce mouvement et de ses principales figures en s’appuyant sur de nombreuses citations, anecdotes et, avant tout, sur l’univers graphique de plus de 500 pochettes de vinyles dont les créateurs, quand il ne s’agit pas des musiciens eux-mêmes, ne sont autres que Roger Dean, H. R. Giger, Paul Whitehead, Hipgnosis et Storm Thorgeson, Man Ray...

 

“Progressive Rock Vinyls”

“Progressive Rock Vinyls” © Ed° Stéphane Bachès

 

Liens

Par: Equipe Fip

Commentaires