Renaud Garcia-Fons rend hommage à Paris

Le 26 janvier 2017 par
Renaud Garcia-Fons rend hommage à Paris
Photo de Jan Scheffner

Le contrebassiste sort le 3 février, "La vie devant soi", où les pérégrinations imagées dans un Paris qu’il rêve, universel.

Renaud Garcia-Fons explore sans relâche les voix de sa contrebasse à cinq cordes avec laquelle il fait totalement corps. Avec elle, il tisse des liens entre toutes les musiques qui inspirent son ouvrage. Celles de la Méditerranée, le flamenco dont il est un expert et aussi les musiques indiennes, orientales, africaines. Cette fois, le martien de la contrebasse dévoile un visage que nous lui connaissons peu mais qui nourrit son imaginaire depuis quelques années. Il s’éloigne de ses racines catalanes pour visiter Paris, sa ville d’adoption.

Né au pied de la Butte Montmartre, Renaud Garcia-Fons a écouté Debussy, Satie, Ravel, le musette, la chanson après-guerre, Brassens … Il aime le charme mélodique de la cité de son enfance et se réjouit de la pluralité du Paris d’aujourd’hui, trépidant et excitant, qu’il aime tant retrouver.
À FIP, qui le questionnait sur son ressenti, il confie : « C'est mon premier album de groupes depuis « La linea del sur » et j’avais une énorme envie de créer un répertoire, de produire un CD qui soit bien différent de tous les précédents. J’espère maintenant partager avec le plus grand nombre ces émotions joyeuses ou nostalgiques, tendres et vivifiantes, ces images, ces paysages, ces souvenirs, ces espoirs... »

Le titre de l’album La vie devant soi, fait référence au livre d’Emile Ajar (Romain Gary) publié en 1975, qui conte la vie de Momo, un petit garçon arabe élevé dans le quartier cosmopolite de Belleville par Madame Rosa, une vieille femme juive, ancienne prostituée. Dans cette ode à la tendresse, l’amour et la tolérance triomphent de la pauvreté et de l’ignorance. C’est cette capitale pleine d’humanité, où l'on recense plus de 200 nationalités, qui a inspiré à Renaud Garcia Fons 11 scènes typiquement parisiennes.
 

 
Pour cette balade dans le temps qui mêle jazz, groove, musette et partitions plus classiques, il était important de s’entourer de musiciens riches d’une grande culture musicale et rompus, aussi bien aux exigences de la musique de chambre qu’au lâcher-prise de l’improvisation. Nous avons demandé à Renaud Garcia-Fons de nous parler de ses deux "complices en innovation", David Venitucci ( accordéon) et Stephan Caracci  (vibraphone et batterie), avec qui il a monté ce projet.

" David et Stephan ont une vision large de leur instrument et une ouverture d’esprit musicale qui était particulièrement nécessaire à la création de ce répertoire ".  Renaud Garcia-Fons

Photo de Solene Person

Photo de Solene Person

 

" David peut tout jouer ou presque, son instrument particulier lui permet d’avoir le registre de la main gauche totalement chromatique sur une très large tessiture, il maîtrise de nombreux modes de jeu sur cet instrument et cela permet de servir les formes et les styles musicaux très variés représentés par les compositions du disque ".

" Stephan est un véritable multi-instrumentiste aussi à l’aise au vibraphone qu’à la batterie jouée ici uniquement aux balais. Il a tout de suite su s’adapter au cahier des charges que j’avais en tête concernant la participation de la batterie à ce projet. Même chose pour le vibraphone, où pour certaines pièces, il a du jouer en mutant les notes pour rendre un effet rappelant quasiment le balafon ".

 

« Pour moi cette musique est l’expression d’une envie de partage et de retrouvailles. J’y ai rêvé d’un Paris ancien mais aussi moderne et surtout d’un Paris universel, sans frontières, sans a priori. Ce Paris imaginaire, métaphore d’un monde plus humain, j’ai l’espoir que cette musique nous y fasse voyager et rêver. »  Renaud Garcia-Fons

De Montmartre en courant à la Rue du Dragon, en passant Le long de la Seine, Renaud Garcia-Fons nous livre un petit bijou d’écriture enrichi par les apports ingénieux de ses acolytes. Tous trois explorent la matière du son et éclairent les évocations et les références qui jalonnent l'album avec une souplesse et une intensité réjouissantes.

Concerts en France :

"La vie devant soi" - "Revoir Paris"
24/01 Altitude Jazz Festival - Briançon - France
08/02 Salle Paul Fort - Nantes - France
06/03 Jazz Club du Palais - Cosne Cour sur Loire - France
14/03 L'Européen - Paris
07/04 Le Palace - Surgères - France
27/04 La Renaissance - Mondeville - France
28/04 Theatre des Sables d'Olonne - France
23/05 Djazz Garonne - Marmande - France
 

Commentaires