À Rennes, les ultimes pépites des Trans Musicales

Le 06 décembre 2015 par
À Rennes, les ultimes pépites des Trans Musicales
Les Finlandais Steve 'N' Seagulls aux Trans Musicales | RF / Chantepie

Le grand barouf hivernal s’achève sur un défilé de bonnes surprises mêlant le bluegrass de Steve N Seagulls, l’orchestre voodoo-rock The Brother Moves On, et le hip-hop sud-africain d'Okmalumkoolkat.

Pour leur dernier tour de piste au Parc des Expositions, les Trans ont fait le plein samedi soir retrouvant l’affluence des grandes heures du festival. La météo clémente – pas de blizzard glacial à endurer cette année -, a poussé le public à sauter toute la nuit d’un hall à l’autre pour profiter du programme bigarré de cette ultime soirée.

Peu avant minuit, le blue-grass des Steve ‘N’ Seagulls a enflammé le public du Hall 3, au moins autant grâce à leur fureur scénique que pour les reprises de hits rock mythiques, du Black Dog de Led Zeppelin au Nothing Else Matter de Metallica, fredonnées (ou hurlées, c’est selon) par un public complice. Invités par notre programmateur musical Luc Frelon dans l’après-midi, ces solides gaillards finlandais ont offert une live session pleine de punch quelques heures avant leur concert :

En warm-up de luxe,  la Grecque Monika avait ouvert les hostilités avec son disco-rock bien cadencé. Véritable star dans son pays, cette fan de FIP – et oui !  – jouait pour la toute-première fois en France samedi soir. Mission accomplie pour cette jeune trentenaire dont les productions rappellent parfois Blondie, et que FIP avait invitée en live session la veille au Liberté.

A lire aussi : Avec punch, les Trans repoussent les frontières

Okmalumkoolkat au Hall 08 des Trans Musicales | RF / Chantepie

Okmalumkoolkat au Hall 08 des Trans Musicales | RF / Chantepie

Après Hector Bizerk jeudi, Okmalumkoolkat s’est imposé samedi comme l’autre révélation hip-hop des Trans Musicales. Le rappeur sud-africain est un spécialiste du crossover hip-hop / électro et s’est entouré sur scène des producteurs autrichiens The Clonious et Cid Rim, déjà repérés en France en trio avec leur compatriote - plus connu - Dorian Concept. Une heure durant, le MC a délivré un rap survitaminé porté par son flow magistral et les beats de ses deux complices, mais aussi par un rituel hip-hop assumé où le break, la casquette et les Air Jordan ont fait recette.

Retour en images sur la soirée du samedi 05 décembre :

Trans Musicales 2015 : samedi 05 décembre

Tard dans la nuit (trop?), le collectif The Brother Moves On a quasiment clôturé la soirée au Parc Expo avec son voodoo-rock pétri de traditions africaines et d’universalité. Aussi sensible qu'endurante, la troupe sud-africaine était l’invitée de FIP au Liberté dans l’après-midi pour une live session qui s'est mutée devant un public subjugué en mini-concert euphorique !

Commentaires