Retour et grâce pour Gorillaz

Le 19 janvier 2017 par

Dalmon Albarn ressuscite enfin son groupe virtuel et dévoile "Hallelujah Money", un premier titre anti-Trump avec Benjamin Clementine en invité surprise.

Le message est limpide et la date ne trompe pas : à la veille de l’investiture du 45e président américain Donald Trump, Gorillaz met fin à 6 ans de silence avec un titre en forme de sombre avertissement pour les temps à venir.

Hallelujah Money est un titre beau et inquiétant à la fois, où les voix de Damon Albarn et surtout de Benjamin Clementine résonnent étrangement. Car c’est bien au chanteur anglais qu’Albarn et Hewlett ont confié le soin d’officialiser le retour de leur groupe, avec un morceau à la forte charge politique.

Dans ces temps sombres, nous avons tous besoin de quelqu'un pour nous épauler. C'est pourquoi je vous donne cette nouvelle chanson de Gorillaz, un éclair de vérité dans une nuit noire. Murdoc (bassiste virtuel du groupe)

Le clip  d’Hallelujah Money est tout bonnement crépusculaire : dans un ascenceur doré typique de la Trump Tower, Benjamin Clementine  évolue au milieu d’images sinistres tirées du cinéma, de dessins animés, certaines montrant même un rassemblement du Klux Klux Klan. Sans titre ni date de sortie à ce stade, le nouvel album de Gorillaz est déjà assuré d'un succès... fracassant.

Benjamin Clementine inquiet et inquiétant dans le nouveau clip de Gorillaz

Benjamin Clementine inquiet et inquiétant dans le nouveau clip de Gorillaz

 

Commentaires