Retour vers la rumba avec Gilles Peterson

Le 12 décembre 2015 par
Retour vers la rumba avec Gilles Peterson
Gilles Peterson plonge cette année dans les racines de la rumba cubaine.

Le DJ londonien reprend sa longue route vers Cuba et dévoile cette semaine un extrait du prochain volet de son exégèse musicale "Havana Cultura".

Si l'Afrique est la terre d'exploration sonore du leader de Blur Damon Albarn, c’est bien Cuba et ses rythmes latins innombrables qui obsèdent son compatriote Gilles Peterson depuis maintenant plus de six ans. Fasciné par la vitalité musicale du pays, le collectionneur anglais n’a de cesse depuis le premier volet de ses sessions Havana Cultura de retourner sur l’ile pour la défricher, s'en inspirer, révéler de nouvelles voix, et croiser la riche tradition musicale de Cuba avec l'avant-garde des producteurs électroniques du monde entier.

A lire aussi : La Cubaine Daymé Arocena a trouvé sa voix

Pour ce nouveau chapitre de collaborations, Gilles Peterson plonge dans les racines de la rumba, ferment éclatant de la culture musicale afro-cubaine mais aussi de l'histoire déchirante des esclaves de l'île. Toujours à la recherche du rythme parfait, il a choisi d'enregistrer avec des groupes de rumba reconnus des sessions mêlant guaganco, yambu, et columbia - les trois principales variantes du genre.

Premier extrait de cette nouvelle compilation prévue pour 2016, Havana Cool Out a été confié au producteur de groove londonien Reginald Omas Mamode qui livre un remix percussif, soulignant le timbre puissant et les accents espagnols de la chanteuse - et à télécharger gratuitement ici. Comme toujours, beatmakers et Djs sont en effet invités par Peterson à travailler et remixer ces enregistrements pour croiser au delà des espaces et du temps les ambiances de la rue cubaine à celles des dance-floors d'aujourd'hui.

Un documentaire retraçant l'histoire du projet Havana Club Rumba Sessions est également sur les rails pour une sortie prévue l'an prochain, et dont un premier trailer est à découvrir ci-dessous :

Commentaires