RJD2 trempe ses samples dans la Philly Soul

Le 03 mars 2016 par
RJD2 trempe ses samples dans la Philly Soul
"Dame Fortune" sera le 6e album solo de RJD2 | Nick Fancher

Le producteur américain se rapproche du chanteur Son Little pour « We Come Alive », seconde cartouche de groove d’un nouvel album prévu le 25 mars.

On dit de RJD2 qu’il s’est choisi très jeune un nom de scène inspiré par le célèbre droïde de Star Wars, du fait de ses premières productions orientées techno. Ramble John Krohn est surtout connu pour avoir sorti en 2002 Deadringer, un premier album cinématique qui plongeait en pleine grande époque de DJ Shadow la tradition hip-hop dans le grand bain électronique, un disque boosté notamment par le classique trip-hop Ghostwriter.

Après 15 ans d’explorations discographiques diverses et inégales, RJD2 confirme son retour aux sources d’un hip-hop gonflé à la soul, déjà amorcé par son dernier album More Is Than Isn't en 2013. C’est bien le credo gagnant de ce natif de Philadelphie qui puise aujourd’hui dans les racines musicales de sa ville natale pour produire Dame Fortune, son sixième album solo attendu le 25 mars prochain sur son propre label Electrical Connections :

Pour We Come Alive (ci-dessus) dévoilé aujourd'hui, RJD2 a d'ailleurs fait appel au songwriter Son Little, enfant de Philly lui aussi et qui fait flotter l'élégance de la soul vintage sur ce titre grâce à sa voix puissante et langoureuse. C’était aussi tout le message envoyé par le tube Peace Of What dévoilé en janvier dernier, un premier extrait entêtant inspiré par un titre des vétérans hip-hop Main Source, et qui rappelle le haut niveau de groove auquel a pu se hisser par le passé RJD2 :

Une bonne nouvelle qui en appelle d’autres puisque le rappeur Blueprint est également crédité en invité de marque sur un disque qui se veut aussi un regard sur l'Amérique d'aujourd'hui.

Quand j’entends les gens parler de paix en Amérique, je constate un écart important entre nos paroles et nos actions», explique-t-il, dans le même communiqué. «J’ai donc essayé de refléter l’expérience des gens que je connais qui, plus souvent qu’autrement, comprennent que nous ne faisons absolument rien pour tenter de résoudre ce problème dans notre pays. RJD2 au magazine Complex

 

Commentaires